Rentrée littéraire 2021

Les livres primés à l'étranger débarquent en librairie

Kazuo Ishiguro

Les livres primés à l'étranger débarquent en librairie

A la rentrée littéraire de septembre 2021, les auteurs étrangers qui ont été primés à l'international débarquent dans les librairies françaises. Livres Hebdo présente six auteurs de cette prometteuse rentrée étrangère.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 04.08.2021 à 10h00,
Mis à jour le 04.08.2021 à 12h00

Qui dit rentrée littéraire, dit aussi arrivée des auteurs étrangers sur les étals des librairies françaises. A l'occasion de la rentrée littéraire d'août 2021, Livres Hebdo a sélectionné les ouvrages des six auteurs étrangers primés à l'international. 

Le 18 août, Globe mise sur Shuggie Bain, le premier roman de l'écossais Douglas Stuart. Récompensé par le Booker Prize 2020, le romancier raconte l’histoire d’un garçon solitaire, en quête de sa propre identité, qui voue un amour inconditionnel à sa mère alcoolique. Malgré sa descente aux enfers, le petit garçon, en proie lui-même à des difficultés psychologiques, reste fidèle à sa mère. Dans Shuggie Bain, l'auteur, qui situe son roman dans un quartier délabré du Glasgow des années 1980, signe une grande fresque de vies ordinaires ravagées entre amour, frustration, addiction et autodestruction, inspiré par les dépendances de sa propre mère. 

Le lauréat du prix Strega 2019, le "Goncourt" italien, s'exportera aussi en France pour cette rentrée. Le romancier Antonio Scurati arrive avec le deuxième volume d'une biographie romancée sur le dictateur fasciste Benito Mussolini, qui paraîtra aux Arènes le 26 août. Après le premier volet, intitulé M, le fils du siècle, Antonio Scurati revient avec M, l'homme de la providence, où il décrit les premières années du Duce au pouvoir et la mise en place d'une mécanique fasciste tentaculaire.
 
Les prix Nobel à l'honneur 

La rentrée littéraire n'oublie pas les auteurs récompensés par l'académie suédoise. On retrouve, dès le 19 août, le prix Nobel de littérature 2017 et auteur britannique Kazuo Ishiguro, qui publie son nouveau roman chez Gallimard. Klara et le soleil narre l'histoire de Klara, une AA, une Amie Artificielle, un robot de pointe ultraperformant créé spécialement pour tenir compagnie aux enfants et aux adolescents. Elle est exposée dans la vitrine d'un magasin d'où elle observe les passants en attendant d'être choisie. L'occasion se présente enfin mais l'humanoïde pourrait déchanter. Dans ce roman, qui nous parle d’amitié, d’éthique, d’altruisme et de ce qu’être humain signifie, l'auteur met en scène la façon dont nous apprenons à aimer.  

La prestigieuse récompense littéraire sera de nouveau mise à l'honneur chez Gallimard. L'éditeur publie Temps Sauvages, de l'hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, prix Nobel de littérature 2010. Conçu comme une machine narrative, l'ouvrage, qui paraitra le 9 septembre, retrace un épisode-clé de la guerre froide : le coup d’État militaire organisé par les États-Unis au Guatemala en 1954, pour écarter du pouvoir le président légitime Jacobo Árbenz. Mario Vargas Llosa transforme cet événement en une fresque où les lecteurs découvriront un certain nombre de figures puissantes, comme John Peurifoy, l’ambassadeur de Washington, comme le colonel Carlos Castillo Armas, l’homme qui trahit son pays et son armée, et comme miss Guatemala. 

Les hispanophones à la rentrée 

Les lauréates hispanophones du prix Herralde de la Novela donnent rendez-vous aux lecteurs, dès le mois d'août. Couronnée en 2018, Cristina Morales arrive en France avec son premier roman traduit en français, intitulé Lecture Facile (Denoël, 18 août). Succès retentissant en Espagne, le livre suit Marga, Nati, Patricia et Angels, qui vivent sous tutelle dans un appartement d'un quartier populaire de Barcelone. Pour ces femmes que l'administration définit comme des déficientes mentales, chaque jour est un combat pour s'intégrer dans une société qui les rejette. C'est alors que leur relative indépendance est remise en question en raison de la sexualité de l'une d'elles jugée trop débridée.

Au mois d'août, les primées de l'Herralde continueront d'animer la rentrée littéraire. Les éditions du Sous-sol publie Notre Part de nuit, de la romancière argentine Mariana Enríquez. Dans son second roman publié en France, elle conte l’histoire d’un garçon et son père décidant de prendre la route, traversant ainsi l’Angleterre des années 1970 et l’Argentine des années 1980 sous la dictature militaire. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités