Librairies

Les Maison de la Presse se développent en France

Les Maison de la Presse se développent en France

DR

Les Maison de la Presse se développent en France

A la faveur de subventions sectorielles, le commerce de proximité connaît un regain de développement sur lequel surfe le groupe NAP qui anime le réseau d’enseignes Maison de la Presse et qui espère ouvrir 90 nouveaux points de vente en 2022.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Créé le 16.09.2022 à 17h49 ,
Mis à jour le 20.09.2022 à 11h50

En juillet-août, pas moins de 13 points de ventes du groupe NAP ont vu le jour, dont deux Maison de la Presse, à Saint-Chamond (Loire) et Saint-Marcellin (Isère). Ces deux magasins viennent s’ajouter aux 1 266 points de vente du groupe en France. « Le marché est porté par les subventions sectorielles des pouvoirs publics », se réjouit Arnaud Ayrolles, le fondateur du groupe NAP qui espère ouvrir 90 nouveaux centres avant la fin de l’année, et poursuit la modernisation des enseignes Point Plus et Mag Presse.  

4ème réseau de librairies en France

Avec 800 000 clients par jour, le groupe NAP est la maison mère du premier réseau de commerces culturels de proximité en France. « Concernant le marché du livre, nous sommes le 4ème réseau de librairies du pays avec 86 millions d’euros de chiffre d’affaires », revendique Arnaud Ayrolles. Fort de ses 30 000 références de livres en catalogue, le groupe accompagne les détaillants dans leur offre de librairie, qui occupe en moyenne une surface de 15m2 par boutique.

« Nous avons 300 librairies de niveau 1, de Biarritz au Touquet, qui fonctionnent très bien », assure le fondateur de ce groupe né en 2009 de la structure Joucéo, spécialisée dans la conception de jouets commercialisés en grande distribution et chez les marchands de journaux. Le groupe Nap a acquis l'enseigne Maison de la Presse en 2016, deux ans après en être entré au capital.

Les rayons du livre résistent

Le groupe revendique un chiffre d’affaires global annuel en progression de 55 millions d’euros. Les rayons du livre résistent en terme de valeurs, mais ont baissé de 15 points en volume au premier semestre 2022 par rapport à 2021. « Nous subissons ce climat de surenchère liée à l’augmentation des couts des matières premières », constate le dirigeant qui s’efforce avec sa centrale d’achat de contenir l’envolée des prix, encore « raisonnable » pour le livre contrairement à la papèterie, qui « a pris 40% en un an ». Pour y faire face, le groupe développe des plans promotionnels lors de sorties remarquables en librairie, à l'instar des autres réseaux spécialisés comme le Furet du Nord. Il poursuit également le "prix littéraire Maison de la Presse" dont le jury cette année présidé par Stéphane Bern a couronné Les ailes collées de Sophie de Baere (Lattes).

Le chef d’entreprise estime que l’augmentation des prix se stabilisera au deuxième semestre 2023 et compte sur le développement de son service de click and collect, ouvert il y a un an, pour consolider les revenus de son réseau grandissant de Maison de la Presse.    

Les dernières
actualités