Les premières sélections du Prix du Meilleur livre étranger 2019 | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 02.10.2019 à 14h54 (mis à jour le 02.10.2019 à 17h52) Rentrée littéraire

Les premières sélections du Prix du Meilleur livre étranger 2019

Tommy Orange , nommé pour "Ici n'est plus ici" (Albin Michel) - Photo OLIVIER DION

Chris Kraus, Tommy Orange, Michael Ondaatje ou encore Manuel Vilas sont en lice pour le prix du Meilleur livre étranger.

Le jury du prix du Meilleur livre étranger a dévoilé lundi 30 septembre ses premières sélections. La sélection finale sera annoncée début novembre. La date de remise n'est pas encore définitivement fixée, mais devrait se situer entre la dernière semaine de novembre et la première semaine de décembre selon les organisateurs.

Avec deux romans et un essai, Albin Michel confirme sa bonne forme pour cette rentrée littéraire. Gallimard place deux fictions.

Romans :
  • Seth Greenland, Mécanique de la chute (traduit de l’anglais par Jean Esch), Liana Levi
  • Joumana Haddad, Le livre des reines (traduit de l'anglais par : Arnaud Bihel), Jacqueline Chambon
  • Christoph Hein, L’ombre d’un père (traduit de l'allemand par : Nicole Bary), Métailié
  • Sana Krasikov, Les patriotes (traduit de l'anglais par Sarah Gurcel), Albin Michel
  • Chris Kraus, La fabrique des salauds (traduit de l'allemand par Rose Labourie), Belfond
  • Tiffany McDaniel, L’été où tout a fondu (traduit de l'anglais par Christophe Mercier), Joelle Losfeld
  • Francesca Melandri, Tous, sauf moi (traduit de l'italien par Danièle Valin), Gallimard
  • Sigrid Nunez, L’ami (traduit de l’anglais par Mathilde Bach), Stock
  • Michael Ondaatje, Ombre sur la Tamise (traduit de l'anglais par Lori Saint-Martin et Paul Gagné), L’Olivier
  • Tommy Orange, Ici n’est plus ici (traduit de l'anglais par Stéphane Roques), Albin Michel
  • Andrew Ridker, Les altruistes (traduit de l'anglais par Olivier Deparis), Rivages
  • Miriam Toews, Ce qu’elles disent (traduit de l'anglais par Lori Saint-Martin et Paul Gagné), Buchet Chastel
  • Manuel Vilas, Ordesa (traduit de l’espagnol par Isabelle Gugnon), Editions du Sous-Sol
  • Zhang Yueran, Le clou (traduit du chinois par Dominique Magny-Roux), Zulma
  • Arno Geiger, Le grand royaume des ombres (traduit de l'allemand par Olivier Le Lay), Gallimard
  • Ilona Jerger, Marx dans le jardin de Darwin (traduit de l’allemand par Bernard Lortholary), De Fallois

Essais :
  • Yiwu Liao, Des balles et de l’opium (traduit du chinois par Marie Holzman), Globe
  • Frank Westerman, Soldats de la parole (traduit du néerlandais par Mireille Cohendy), Bourgois
  • W. Eilenberger, Le temps des magiciens (traduit de l'allemand par Corinna Gepner), Albin Michel
Le jury du prix se compose, comme l'année dernière, de Christine Jordis, Anne Freyer, Nathalie Crom, Joëlle Losfeld, Catherine Enjolet, Daniel Arsand, Manuel Carcassonne, Gérard de Cortanze, Jean-Claude Lebrun, Alexis Liebaert et Joël Schmidt.
close

S’abonner à #La Lettre