Les premiers prix Tortoni et Tortignole | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, avec mci, le 17.06.2009 (mis à jour le 13.06.2013 à 00h00)

Les premiers prix Tortoni et Tortignole

Créés cette année pour réparer, en fin de saison, quelques injustices, les prix mécénés par le café parisien Le Petit Pont vont à Jean-Jacques Salgon et Franz-Olivier Giesbert.

L'un a été ignoré des médias, l'autre a fait l'objet “d'une envahissante médiatisation qui n'a pas paru totalement justifiée au jury”.

C'est ce qu'ont voulu dénoncer les jurés des nouveaux prix littéraires Tortoni et Tortignole, proclamés mercredi 16 juin au soir au Café Le Petit Pont (Paris 5e), mécène du prix, en désignant deux ouvrages parus dans l'année.

Récompensant “un livre dont la grande qualité a semblé au jury par trop ignorée des médias”, et doté de 1 500 euros, le prix Tortoni est allé à Jean-Jacques Salgon pour son livre Papa fume la pipe, paru en mai 2008 aux éditions L'Escampette, au troisième tour de scrutin à la majorité des voix, face à Dominique Fabre (J'attends l'extinction des feux, Fayard) et Mercedes Deambrosis (Juste pour le plaisir, Buchet Chastel).

“Ce cinquième livre d'un auteur aussi discret que talentueux est un récit sur l'enfance, hommage tout en finesse à la figure d'un père”, précise le jury présidé par Patrick Tudoret, et composé de Thibaut d'Anthonay, Christophe Ferré, Joël Schmidt, Pierre-Robert Leclercq, Christine Ferniot, Thibaut de Saint Pol et François Taillandier.

Le même jury a attribué le prix Tortignole, “prix ironique d'encouragement dans l'art difficile des belles-lettres remis à un livre paru dans l'année écoulée et déjà largement adoubé par les médias et les instances du «littérairement correct»” à Franz-Olivier Giesbert, à la majorité des voix, pour son roman Le lessiveur (Flammarion).

close

S’abonner à #La Lettre