Selection

Les trente conseils de lecture estivale de Sciences Po

Les trente conseils de lecture estivale de Sciences Po

La grande école propose pendant l’été des conseils de lectures célébrant "l'engagement, l'action, la diversité et la jeunesse" sur ses réseaux sociaux. Parmi eux, dix livres ont été vivement contestés.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 19.08.2020 à 16h35,
Mis à jour le 19.08.2020 à 17h00

La liste de dix ouvrages en non-fiction consacrée à l’antiracisme proposée par Sciences Po sur ses réseaux sociaux le 13 août a fait polémique. Des médias comme Valeurs Actuelles et Le Figaro Etudiants ont critiqué une ligne éditoriale trop communautariste. Certains internautes ont même appelé à la suppression du post, après avoir estimé que "les frais de scolarité n’ont pas à financer la promotion du rac(ial)isme américain" et regretté qu’il n’y ait "pas un seul ouvrage de littérature française".

La liste, construite à partir de recommandations d'élèves, fait partie d’une sélection globale de 30 ouvrages consacrés à d’autres thèmes qui ont été au cœur de l’actualité au cours de ces derniers mois. "Cette année, nous voulons célébrer l'engagement, l'action, la diversité et, comme toujours, la jeunesse. Voici nos recommandations de lecture pour cet été sur les thèmes de la pandémie, de l'antiracisme et du changement climatique, ainsi que des titres pour ceux qui lisent pour le plaisir de lire" explique l’institution sur son site. Ce même engagement a été rappelé en légende de chaque post.

Si aucun auteur français ne figure dans la sélection de livres consacrée à la lutte antiraciste, cinq d'entre eux ont été traduits.
Comment devenir antiraciste d’Ibram X Kendi sera disponible le 9 septembre chez Alisio, Why I’m no longer talking to white people about race de Reni Eddo-Lodge a été publié à l’automne 2018 chez Autrement sous le titre Le racisme est un problème de Blancs. Les Escales invitent dans un tweet à retrouver Baleze ("Heavy") de Kiese Laymon, traduit de l'américain par Emmanuelle et Philippe Aronson, dans leur catalogue. Fragilité blanche, ce racisme que les Blancs ne voient pas de Robin J. Angelo publié aux Arènes en juillet 2020, a été traduit par Maxime Cervulle et Bérengère Viennot. Enfin, The Sun does shine d’Anthony Ray Hinton est disponible chez Kero depuis le 11 septembre 2019, traduit par Lara Love Hardin sous le titre Dehors le soleil brille : un innocent raconte le couloir de la mort aux Etats-Unis.

Les autres livres sur l'antiracisme sont : Fatal Invention: How Science, Politics, and Big Business Re-create Race in the Twenty-First Century de Dorothy Roberts, Me and White Supremacy de Layla Saad, The Next American Revolution: Sustainable Activism for the Twenty-First Century de Grace Lee Boggs, Give Me Liberty d'Eric Foner et So you want to talk about race d'Ijeoma Oluo.

Pour évoquer "la pandémie, le climat et la société", l’université recommande :

  • Epidemics and Society. From the Black Death to the Present de Frank Snowden (Yale University Press)
  • Notre maison brûle : l'appel de Greta Thunberg pour sauver la planète, de Jeanette Winter, traduction Emilie Nief (Gallimard Jeunesse)
  • The Psychology of Pandemics: Preparing for the Next Global Outbreak of Infectious Disease de Steven Taylor (Cambridge Scholars Publishing)
  • Disasterland de Sandrine Revet (Pallgrave Macmillan)
  • La grande grippe : comment la grippe espagnole est devenue la pandémie la plus meurtrière de l'histoire de John M Barry (Alisio)
  • Climate Justice de Mary Robinson
  • Utopies réalistes de Rutger Bregman, traduit de l'anglais par Jelia Amrali (Le Seuil)
  • Le prix de l'Inégalité de Joseph E. Stiglitz, traduit de l'américain par Françoise et Paul Chemla (Les liens qui libèrent)
  • Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie, illustré par Leire Salaberria, traduit par Sylvie Schneiter adaptée pour la jeunesse (Gallimard)
  • The Parasitic Mind de Gad Saad (Regnery Publishing)

Enfin, Science Po a choisi en fiction et non-fiction :
  • Tiny Beautiful Things: Advice on Love and Life from Dear Sugar de Cheryl Strayed
  • L'arbre monde de Richard Powers, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Serge Chauvin(Cherche Midi)
  • Une femme noire de Zora Neale Hurston de Zora Neale Hurston, traduit de l'américain par Françoise Brodsky (Castor astral)
  • Le cimetière de Prague de Umberto Eco, traduit de l'italien par Jean-Noël Schifano (Grasset)
  • Little history of poetry de John Carey
  • La conversion de James Baldwin, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Michèle Albaret-Maatsch (Rivages)
  • Mon année de repos et de détente d' Otessa Moshfegh, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Clément Baude (Fayard)
  • Les cerfs volants de Kaboul de Khaled Hosseini, traduit par Valerie Bourgeois (10-18)
  • L'insupportable légèreté de l'être de Milan Kundera, traduit par François Kérel(Gallimard)
  • Le maître et Marguerite de Mikhail Bulgako traduit du russe par Claude Ligny, révisé par Marianne Gourg (Robert Laffont)

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités