L'essai de Paul Veyne sur Palmyre très attendu en France et à l'étranger | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 30.10.2015 à 15h53 (mis à jour le 30.10.2015 à 17h00) Livre à paraître

L'essai de Paul Veyne sur Palmyre très attendu en France et à l'étranger

Paul Veyne. - Photo O. DION

Palmyre, l'irremplaçable trésor, en librairie le 2 novembre, est en enchères en Allemagne et en Italie tandis qu'il suscite l'intérêt des éditeurs anglo-saxons.

La publication par Albin Michel lundi 2 novembre de Palmyre, l'irremplaçable trésor, signé du grand spécialiste français de l'antiquité gréco-romaine, Paul Veyne, a déjà fait la une du Monde des livres cette semaine et génère de nombreux articles dans la presse. Les éditeurs étrangers sont aussi intéressés par cette ode à la cité syrienne de Palmyre, détruite par l'organisation terroriste Daech. Lors de la dernière foire de Francfort du 14 au 18 octobre, Solène Chabanais, responsable des droits étrangers chez Albin Michel, a en effet noté un vif engouement pour ce titre qui suscite des enchères pour en acquérir les droits de traduction, en Allemagne ainsi qu'en Italie. Plusieurs éditeurs anglo-saxons ont aussi demandé à voir le texte.

Le livre est dédié à l'archéologue syrien Khaled al-Assaad, ancien directeur des Antiquités de Palmyre, décapité en public le 18 août dernier dans sa ville natale par des jihadistes de Daech pour "s'être intéressé aux idoles".
"Ayant eu pour métier l'étude de l'Antiquité gréco-romaine, je n'ai cessé de rencontrer Palmyre sur mon chemin professionnel. Avec la destruction de Palmyre par l'organisation terroriste Daech, tout un pan de notre culture et mon sujet d'étude viennent brutalement de voler en éclats.", écrit l'historien, âgé de 85 ans, professeur honoraire au Collège de France.

"Malgré mon âge avancé, c'était mon devoir d'ancien professeur et d'être humain de dire ma stupéfaction devant ce saccage incompréhensible et d'esquisser un portrait de ce que fut la splendeur de Palmyre qu'on ne peut plus désormais connaître qu'à travers les livres." poursuit-il.

Un autre livre de fond sur les violences dans le monde arabe a été particulièrement demandé lors de la foire internationale de Francfort. Olivier Betourné P-DG du Seuil a en effet noté que le livre le plus demandé de son catalogue a été Violence et islam: entretiens avec Houria Abdelouahed d'Adonis à paraître le 5 novembre, texte d'entretiens très politiques, où le poète et intellectuel engagé s'interroge sur l'état actuel du monde arabe où la condamnation de l'altérité s'accompagne de la politisation de la religion et de la sacralisation de la politique. Cinq contrats ont été négociés et il mise sur une dizaine de cessions.
close

S’abonner à #La Lettre