Espagne

L’histoire du SDF qui devient libraire

Pedro Monasterio devant sa librairie au marché Diego de Leon - Photo EL MUNDO

L’histoire du SDF qui devient libraire

Pedro Monasterio était SDF en Espagne. Il est aujourd’hui à la tête de deux librairies.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec MyEurop.info,
Créé le 22.01.2014 à 18h22,
Mis à jour le 22.01.2014 à 19h00

C’est une histoire incroyable mais vraie. Pedro Monasterio, 61 ans, économiste de formation, était un sans abri en Espagne. Un exclu. Il est aujourd’hui à la tête de deux librairies. L’une, La Dama Boba, située en plein marché de Diego de Leon, à Madrid, où les couvertures des classiques font face aux vendeurs de primeurs. Il explique dans un entretien à VivreLibroTV, repris en français par le site Myeurop.info: “il y en a pour tous les goûts. Les gens s’étonnent de découvrir ici certains livres qu’on ne trouve pas dans les grandes chaînes de vente.”

La Doma Boba a ouvert il y a un an. Il affirme ne pas perdre d’argent. Il a donc ouvert une seconde librairie à la fin de l'année 2013, La Furagana, au marché Chamberi.

Entre-temps, il a écrit le récit de ses années de galères en 2012 dans l’ouvrage Reduccion de Danos (Editions Vive Libro). Il a conscience que peu de SDF s’en sortent et qu’à ce titre il est chanceux. Il a passé trois ans de sa vie, de 2005 à 2008, dans la rue et s’en est échappé grâce à l’aide d’un psychologue.

Devenir librairie n’était pas sa première idée. Mais dans le cadre de sa réinsertion à une vie “normale”, il a pu découvrir le métier en étant embauché dans une librairie. Il décide alors, avec un collègue, d’ouvrir une librairie dans un marché: “de la même façon que l'on nourrit le corps, il faut nourrir l’âme…”

Depuis, il est sollicité par la presse espagnole, y compris nationale, pour raconter son parcours. L’ancien indigent des rues de Madrid organise dorénavant des concours de lecture pour enfants ou des événements de poésie.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités