L'Iconoclaste renforce le texte | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 22.06.2012 RENTRÉE LITTÉRAIRE

L'Iconoclaste renforce le texte

Avec L'homme-joie de Christian Bobin, la maison, connue pour ses beaux livres d'archives, étoffe à la rentrée sa ligne de littérature de l'intime.

Sophie de Sivry, fondatrice des éditions L'Iconoclaste, se lance dans l'arène de la rentrée littéraire et annonce trois titres pour septembre. - Photo L'ICONOCLASTE

L'Iconoclaste est associée au rayon beaux livres, par son nom qui rappelle l'icône et par ses succès en librairie, avec la collection "Mémoires" exhumant des archives secrètes (Dans les secrets de la police s'est vendu à 30 000 exemplaires). La maison, qui appartient au même ensemble éditorial que les Arènes, XXI et 6Mois, est en effet née il y a douze ans avec pour ambition de "trouver la résonance juste entre le texte et l'image", explique Sophie de Sivry, sa fondatrice, qui a débuté au sein du département illustré de Flammarion, puis de Robert Laffont.

Mais, petit à petit, les livres de texte s'installent dans le catalogue. L'éditrice, qui publie une dizaine de nouveautés par an, a toujours beaucoup retravaillé les textes des beaux livres pour "arriver à une prose ciselée dégageant une grande émotion". D'ailleurs, la plupart des ouvrages de "Mémoires" sont ensuite déclinés en livres de texte, repris en poche. Avec cette matière, L'Iconoclaste lancera en fin d'année une collection de semi-poche à 15 euros. Sophie de Sivry a aussi développé, depuis 2006, une ligne de littérature de l'intime avec C'était mon frère de Judith Perrignon ou L'intranquille de l'artiste Gérard Garouste. De plus, des auteurs réputés confient à la maison des textes publiés sous forme illustrée, à l'instar de Nancy Huston (Démons quotidiens) ou Christophe André avec Méditer jour après jour (150 000 sorties en librairie depuis septembre).

Un pas supplémentaire sera franchi en septembre, puisque l'éditrice prévoit une programmation de rentrée littéraire. L'homme-joie de Christian Bobin paraîtra le 30 août et l'historien Emmanuel de Waresquiel, auteur d'une biographie de Talleyrand (Fayard), s'essaiera à une écriture plus littéraire dans Entre deux rives, le portrait de dix écrivains au seuil de la mort. Jean-Claude Guillebaud signera Une autre vie est possible le 30 août, et ce texte sur l'espérance "personnel et intime, inaugure une collection, développée l'an prochain, d'essais littéraires avec d'autres grandes signatures", annonce l'éditrice.

close

S’abonner à #La Lettre