L’INHA en pole position | Livres Hebdo

Par Clémence de Blasi, le 17.11.2017 (mis à jour le 17.11.2017 à 10h58) Bibliothèque

L’INHA en pole position

Depuis sa réouverture dans la salle Labrouste, la bibliothèque a multiplié ses places de lecture. De 120, elle est passée à 400 places disponibles. - Photo YOHAN ZERDOUN/INHA

La bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, qui accueillera le 7 décembre la remise du 8e grand prix Livres Hebdo des Bibliothèques francophones, présidé par l’écrivaine Maylis de Kerangal, bénéficie d’une fréquentation record depuis sa réouverture au public il y a tout juste un an après de longues années de travaux. Premier bilan.

la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) s’inscrit dans un héritage : celui de la bibliothèque d’art et d’archéologie de Jacques Doucet, grand couturier et mécène de la fin du XIXe siècle. Initialement constitué dans ses appartements du 16e arrondissement de Paris, rue Spontini, le fonds de ce collectionneur est cédé en 1917 à l’université de Paris. Jacques Doucet se consa

Lire la suite (5 660 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre