Phénomène

"L’Iris blanc", nouvel album d’Astérix, se penche sur la pensée positive

Didier Conrad et Fabcaro au siège d'Hachette Livre pour la présentation du nouvel album d'Astérix, L'Iris blanc - Photo CK

"L’Iris blanc", nouvel album d’Astérix, se penche sur la pensée positive

Tiré à 5 millions d’exemplaires, dont près de 2 millions en France, le 40e album des aventures d’Astérix L’Iris blanc paraîtra le 26 octobre. L’illustrateur Didier Conrad et le scénariste Fabcaro (qui remplace Jean-Yves Ferri), ont présenté lundi 16 octobre en conférence de presse ce nouvel opus ayant pour thématique la pensée positive.

J’achète l’article 1.5 €

Par Charles Knappek,
Créé le 16.10.2023 à 13h08

Un nouvel album d’Astérix est toujours un événement. Dix ans après la mise en place du duo Didier Conrad (à l’illustration) et Jean-Yves Ferri (au scénario), l’événement dans l’événement que constitue la parution de L’Iris blanc, 40e album des aventures du célèbre Gaulois, est bien sûr l’arrivée de Fabrice Caro, alias Fabcaro, en remplacement de Jean-Yves Ferri.

Annoncé fin 2022, l’auteur de BD et romancier, notamment connu pour Zaï zaï zaï zaï (6 pieds sous terre) ou son roman Le Discours (Gallimard), était présent ce lundi 16 octobre au siège d’Hachette Livre aux côtés de Didier Conrad pour dévoiler les grandes lignes de l’intrigue de L’Iris blanc. Outre le nouveau duo d’auteurs, étaient également présents les filles des créateurs d’Astérix Anne Goscinny et Sylvie Uderzo ainsi qu’Isabelle Magnac, directrice générale d’Hachette Livre Illustré et Céleste Surugue, directeur général des éditions Albert René (filiale d’Hachette Livre).

Asterix Iris Blanc couverture
Photo CK

Fabcaro s’est dit « hyper excité » de son aventure gauloise, revenant sur les conditions de son arrivée : « Quand j’ai reçu un mail de Céleste Surugue, j’ignorais que Jean-Yves Ferri souhaitait faire une pause dans Astérix. C’est pour moi miraculeux d’être au scénario d’un univers qui m’a accompagné pendant toute mon enfance ». Interrogé sur une éventuelle collaboration de long terme, Fabcaro a indiqué assurer « l’intérim » en l’absence de Jean-Yves Ferri tout en faisant part de son désir de poursuivre lors des prochains albums. « Nous publions un nouvel album tous les deux ans et nous avons deux scénaristes de grand talent qui font désormais partie du village », a temporisé au micro Céleste Subugue. Interrogé par Livres Hebdo, le directeur général des éditions Albert René a précisé n’être fermé à aucune éventualité. « La décision se fera dans le respect du travail des artistes et de leurs projets, cela dépendra de ce qu’ils souhaitent faire. Les travaux préparatoires du 41e album commenceront début 2024, le choix du scénariste interviendra à ce moment. »  

Côté intrigue, L’Iris blanc a pour personnage central un certain Tulius Vicévertus, médecin de Jules César et philosophe, choisi pour remotiver la garnison romaine qui entoure le village des irréductibles Gaulois. Adepte de la pensée positive, Vicévertus a créé l’école de L’Iris blanc, qui s’inspire de la philosophie grecque et prône la bienveillance, le régime végétarien ou encore la méditation. Il va non seulement rendre leur motivation aux légionnaires romains, mais aussi exercer son influence sur les villageois qui croisent son chemin.

Astérix L'iris blanc
La pensée positive est au cœur de l'intrigue de "L'Iris blanc", comme en témoigne cette planche dévoilée par les éditions Albert René, mais non présente dans l'album- Photo ASTÉRIX OBÉLIX IDÉFIX HACHETTE LIVRE / GOSCINNY - UDERZO

L’Iris blanc paraîtra le 26 octobre en France en quatre éditions (classique, luxe, artbook et numérique) ainsi qu’en traduction simultanée dans 20 langues et dialectes. L’album bénéficie d’un tirage de près de deux millions d’exemplaires en France, suivi par l’Allemagne (1,7 million) et ses autres marchés phares (Pays-Bas, Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Pologne…). Le Danemark, le Mexique et la Grèce, qui sont déjà familiers des aventures d’Astérix, rejoignent la liste des pays bénéficiant cette année d’une traduction simultanée.

En 2022, le prix de l’ensemble des albums du fonds Astérix est passé de 9,99 euros à 10,5 euros. Une revalorisation qui s’explique par l’inflation et l’augmentation des coûts de production, mais « nous restons les moins chers du marché », conclut Céleste Surugue.

Les dernières
actualités