Littérature grand public: la fin d’un tabou | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 01.06.2018 (mis à jour le 01.06.2018 à 07h55) Edition

Littérature grand public: la fin d’un tabou

OLIVIER DION

A l’heure de l’hyper best-sellerisation d’un marché du livre en difficulté, le segment très porteur de la littérature grand public fait officiellement son entrée dans les maisons d’édition littéraires par le biais de plusieurs nominations d’éditrices.

Assumé voire revendiqué par des éditeurs comme Michel Lafon, XO, Albin Michel, Belfond, Fleuve éditions ou HarperCollins, le segment de la littérature grand public fait son entrée dans des maisons estampillées littéraires. Et ce, par le biais de plusieurs créations de poste.

Flammarion a ouvert le bal fin 2016 en nommant Louise Danou, alors responsable éditoriale de la fiction française chez J’ai

Lire la suite (12 890 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre