Histoire/France 28 mai Janet Flanner

Paris, la guerre. Pas facile de décrire, de dire vraiment ce qu'on voit et encore moins ce qu'on ressent, surtout quand on se trouve de l'autre côté de l'Atlantique. Pas pour Janet Flanner (1892-1975). Cette journaliste est correspondante du magazine The New Yorker à Paris depuis 1925. Elle connaît la France et les Français comme sa poche. Pendant quatre ans, elle va donc expliquer aux Américains ce qui se passe dans ce pays occupé qu'elle aime tant. Elle utilise ses souvenirs et obtient de précieuses informations auprès des exilés sur de Gaulle, le déménagement des œuvres d'art du Louvre à l'approche des Allemands, le tourisme sur la Riviera ou la spectaculaire évasion de la résistante Mary Reynolds, l'ancienne compagne de Marcel Duchamp, qui arrive à New York et qu'elle transforme en « Mrs Jeffries » pour préserver son anonymat. Chaque chronique se distingue par son sens du détail qui fait mouche, l'analyse fouillée et le sens de la formule. « Vichy est le Washington D.C. de la zone libre. Marseille, c'est New York. » Plus sereine que son collègue Hemingway qu'elle retrouve dans un Paris libéré mais encore groggy par ces quatre années noires, elle touche aussi juste. Au-delà du plaisir de lecture, son témoignage reste essentiel.

Janet Flanner
Paris est une guerre
Ed. du sous-sol
Tirage: 3 000 ex.
Prix: 20 euros ; 224 p.
ISBN: 9782364684386





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités