L'œuvre de Guillaume Apollinaire entre dans le domaine public

Guillaume Apollinaire © Gallimard

L'œuvre de Guillaume Apollinaire entre dans le domaine public

Après deux nouveaux volumes d'Alcools en poche chez Gallimard, éditeur historique, les éditions de textes du poète mort en 1918 se multiplient à la rentrée.

J’achète l’article 1.50 €

Par Catherine Andreucci,
avec ca,
Créé le 26.08.2013 à 00h00,
Mis à jour le 26.08.2013 à 00h00

C'est le 20 septembre prochain que l'oeuvre de Guillaume Apollinaire tombera dans le domaine public, une date surveillée de très près par son éditeur historique, Gallimard, et par ses concurrents, le poète étant un des écrivains les plus étudiés en classe. Guillaume Apollinaire est décédé le 9 novembre 1918 mais, ayant été déclaré «mort pour la France», son oeuvre a été protégée bien au-delà des 70 ans habituels après la mort de l'auteur (1).

Prévoyant à juste titre l'arrivée massive d'éditions concurrentes d'Alcools, le titre le plus vendu de la collection «Poésie/Gallimard», Gallimard a pris les devants en proposant, dès avril, une édition spéciale du recueil de poèmes en Folio: enrichie d'hommages littéraires signés Paul Léautaud, Louis Aragon, Jacques Réda, Pierre Reverdy..., elle a marqué les 100 ans de la publication d'Alcools (4,40 euros).

L'éditeur a également publié, en juin, une importante biographie par Laurence Campa (Guillaume Apollinaire). Il prépare aussi, pour le 3 octobre, un livre audio dans sa collection «Ecoutez lire» (Alcools et du Bestiaire, lus par Bernard Métraux) et, pour le 14 novembre, une Correspondance de Guillaume Apollinaire et Madeleine Pagès, dans une édition réalisée par Laurence Campa.

Poche et parascolaire

En poche, la concurrence va se jouer sur les prix et sur les dossiers éventuels accompagnant le recueil de poèmes. Pocket devance la date officielle en publiant dès le 5 septembre un volume Alcools suivi de Calligrammes à 2,99 euros. Chez Flammarion, «GF» propose le 18 septembre une édition avec dossier d'Alcools à 3,50 euros, et une autre de Calligrammes à 6,90 euros. Alcools entrera aussi, à 6,60 euros, au catalogue du Livre de poche, qui publie le 16 octobre les oeuvres d'Apollinaire dans un volume de sa «Pochothèque» (27,30 euros). Enfin, le fameux recueil trouvera également une place dans la collection «Points poésie» le 7 novembre, avec des illustrations de Ludovic Debeurme (9 euros).

Du côté des éditions parascolaires, Gallimard avait là aussi pris les devants en faisant paraître dès février un volume d'Alcools en «Folio plus classique» (3,90 euros). Le recueil étant un des plus prescrits dans les lycées, les principaux éditeurs de parascolaire proposeront leur propre édition: Hatier dans sa collection «Classiques & Cie» (25 septembre, 4,05 euros), Hachette Education en «Classiques Hachette» le 2 octobre, et Larousse dans ses «Petits classiques Larousse» le 1er novembre (3,50 euros).

Les poèmes feront aussi l'objet de livres pour la jeunesse. Après «Folio junior», qui propose des Poèmes de Guillaume Apollinaire le 29 août, Le pont Mirabeau sera illustré par Anna Obon aux éditions Bulles de savon le 1er octobre. Rue du Monde a demandé à Laurent Corvaisier d'illustrer le poème Il y a (17 octobre, 18,50 euros).

Enfin, au rayon où les enfants ne sont pas censés aller, La Musardine propose le 17 octobre les oeuvres érotiques complètes d'Apollinaire, dont Payot a extrait, pour sa «Petite bibliothèque Payot», les deux écrits les plus célèbres, Les exploits d'un jeune don Juan, suivi de Les onze mille verges ou Les amours d'un hospodar à paraître le 9 octobre.
Et pour finir du côté de l'art, Bartillat annonce Les peintres cubistes: méditations esthétiques d'Apollinaire le 26 septembre.

Sur Internet, plusieurs sites ont pris des libertés avec les dates officielles: certains proposent déjà le téléchargement gratuit d'Alcools, parfois même depuis quelques années, quand d'autres le vendent à tout petit prix.

_________
(1) Voir aussi notre enquête «Extension du domaine éditable», parue dans LH 934 du 14.12.2012, p.12-15.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités