Dossier

Logiciels pour bibliothèques: Adaptés aux confinés

Bibliothèque la Bulac. Poste de travail pour les étudiants. - Photo OLIVIER DION

Logiciels pour bibliothèques: Adaptés aux confinés

L'enquête annuelle Tosca, qui couvre 99% du marché des logiciels pour bibliothèques, passe au crible 134 offres. Ce domaine a aussi été impacté par l'épidémie de Covid avec le développement de nouvelles offres liées à la montée en puissance de services à distance comme le click and collect ou le « biblio drive ».

J’achète l’article 1.50 €

Par Par Marc Maisonneuve et Emmanuelle Asselin,
Créé le 15.04.2021 à 10h25,
Mis à jour le 15.04.2021 à 11h41

L'enquête 2021 identifie 134 offres diffusées par 41 fournisseurs, soit 122 solutions distinctes sans le double compte des produits inscrits aux catalogues de plusieurs entreprises. Le mouvement de restructuration du marché se poursuit avec plusieurs cessions d'entreprise. En avril 2020, le groupe Koch Industries (Kansas), a racheté la totalité des parts sociales d'Infor que détenait la société d'investissement Golden Gate Capital. En août 2020, Axiell a acquis l'entreprise tchèque Musoft, un éditeur de logiciel de gestion de collections muséales. En septembre 2020, elle a acquis l'entreprise newyorkaise CultureConnect, un concepteur d'expositions en ligne, d'applications pour mobiles et de kiosques interactifs pour musée. En décembre 2020, DM Cultura fait l'acquisition d'Oniride, un studio de création de contenus de réalité virtuelle et de réalité augmentée à des fins de mise en valeur du patrimoine culturel.

Photo LH



TECH'advantage, filiale d'IFP Énergies nouvelles, concepteur de systèmes techniques pour les secteurs scientifiques, a racheté Progilone qui est devenu l'un de ses départements en décembre 2020. Début 2021, le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO) se transforme en une fondation de droit privé et d'intérêt public, nommée RERO+.

Comme précédemment, les sociétés AFI et BibLibre répondent de manière groupée à l'enquête. Seules quatre entreprises n'ont pas répondu à l'enquête. L'Association des utilisateurs du logiciel MoCCAM (distribuant Waterbear) et l'entreprise individuelle David Lumineau (SimplyBiblio) n'ont pas souhaité répondre. Le CERN (Invenio) et Innovative Interfaces (Sierra, Polaris...) n'ont pas fait parvenir de réponse avant la date limite.

Photo LH



Nous considérons que les fournisseurs nous ayant répondu totalisent 99 % des parts de marché.

122 produits inscrits aux catalogues des fournisseurs

Le tableau présentant la couverture fonctionnelle de chaque solution référence 134 offres. Ce total tombe à 122 produits distincts lorsque l'on élimine les solutions diffusées par plusieurs fournisseurs (AFI Nanook, Bokeh, Koha, Omeka, Planning Biblio et PMB). Ce tableau permet d'identifier une petite vingtaine de produits très spécialisés qui ne prennent en charge qu'un ou deux types de fonction et une vingtaine de produits tout-en-un qui couvrent un très large périmètre fonctionnel. Parmi les produits tout-en-un figurent 15 systèmes de gestion de bibliothèque : Syracuse (Archimed), les 4 produits de la gamme Orphée NX (C3RB Informatique), Decalog SIGB (Decalog), JLB-NET Bibliothèques (JLB informatique), WorldShareManagement System (OCLC), SKINlibris (SKINSoft), PMB (Bibliossimo, Cesam, PMB Services) ; Kentika Pro (Kentika), In Media (BiblioMondo France), CollectiveAccess (Cesam), Syrtis (Progilone) et la Plateforme BGM (GMInvent). S'y ajoutent 2 logiciels d'édition de portail avec Iguana (Infor France SAS) et RIO + (GM Invent).

Le graphique n°1 donne une vision d'ensemble des fonctions supportées par les produits référencés. Par rapport à l'an passé, l'offre s'est étoffée avec un plus grand nombre d'ERM (+8), de gestionnaires de planning de service (+7), de résolveurs de liens (+5) et de gestionnaires de prêt de
livres numériques (+3). Seuls deux types de produit, les navigateurs sécurisés (-1) et les applications pour mobile (-2), apparaissent cette année en moins grand nombre aux catalogues des fournisseurs.

Photo LH



Un nouveau système de gestion de bibliothèque, de premières installations de RERO ILS et un partenariat pour la diffusion en France de Folio

Les fournisseurs inscrivent à leurs catalogues 57 systèmes de gestion de bibliothèque, soit 52 logiciels distincts, trois produits open source (AFI Nanook, Koha, PMB) étant diffusés par plusieurs fournisseurs. Le seul produit nouveau cette année est LynxLibris®, le système de gestion de bibliothèque développé par LOGIQ Systèmes dans la perspective de la transition bibliographique. Le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO) annonce le basculement de 41 bibliothèques suisses sur RERO ILS dans le courant du mois de juillet 2021. EBSCO Information Services annonce proposer le nouveau Folio aux bibliothèques françaises en partenariat avec BibLibre.

Linux poursuit son développement avec 57 citations contre 49 l'an passé et 41 l'année précédente. Windows marque également une progression avec 40 mentions contre 36 l'an passé et 31 l'année précédente.

Les systèmes de gestion de base de données mentionnés plus souvent cette année sont PostgreSQL (avec 18 mentions soit 5 de plus que l'an passé), MongoDB (avec 4 mentions soit 2 de plus que l'an passé), Microsoft SQL Server (avec 22 mentions contre 20 l'an passé) et MariaDB (avec 6 mentions contre 5 en 2020).

Le libre représente 19 % des applicatifs référencés. Les SGBD open source correspondent quant à eux à 51 % des citations et les systèmes d'exploitation open source à 49 % des citations, ce qui marque une nouvelle progression de quelques points par rapport à l'an passé.

On compte 85 % des produits disponibles sous forme d'un service en ligne.

 

Photo LH

Des éditeurs très à l'écoute de leurs clients et des besoins nouveaux découlant du confinement

Les éditeurs poursuivent les développements nécessaires à l'adoption du modèle de données IFLA LRM (ou FR-BR), à l'amélioration de l'accessibilité numérique comme de l'interopérabilité et à la mise en conformité avec le RGPD. Aux côtés de ce travail de fond, de très nombreux éditeurs ont réagi très rapidement à la crise sanitaire en proposant des fonctionnalités de gestion de service « biblio drive » ou click and collect. Certains éditeurs indiquent qu'une simple modification de paramétrage a permis la mise en place de tels services. Il se dégage de la lecture des réponses à l'enquête l'impression générale d'une grande réactivité et d'une forte souplesse des éditeurs.

Aesis Conseil dote WebKiosk d'une gestion plus complète des sessions sous Windows, d'une nouvelle régulation du temps d'accès à un poste dans un mode cyber-café, d'une gestion des impressions en wifi, d'une console graphique de surveillance des postes publics et d'un nouveau module de gestion des matériels non connectés (type console de jeu, manette...). Son logiciel prend mieux en compte les environnements des jeux vidéo.

Le groupement AFI-Biblibre indique que la version 4.3 d'AFI-Nanook intègre une refonte graphique complète, une gestion de la mise en quarantaine des documents, le prolongement automatique des prêts en cas de confinement, une amélioration du paramétrage des règles de circulation au sein des grands réseaux, la mise en œuvre de règles de réservation différenciées pour les documents sortis et pour les documents en rayon, un fléchage des réservations du bibliobus en fonction de l'arrêt de rattachement d'un abonné. AFI Multimédia s'est enrichi d'un gestionnaire des horaires des espaces numériques.

Bokeh dispose de services en ligne pour le click and collect, d'une fonction de recherche plein texte dans les documents PDF et d'une possibilité de navigation dans les thésaurus ; le paiement en ligne a également été généralisé. Planning Biblio propose une interface avec les logiciels de gestion des ressources humaines pour les congés, d'une interface avec Outlook 365 et d'améliorations de l'identification et de l'authentification (LDAP, CAS).

Archimed propose nouvelle eXperience, un environnement de travail repensé pour Syracuse avec une nouvelle interface utilisateur privilégiant l'accès aux fonctions fréquemment utilisées, offrant un tableau de bord personnel permettant le suivi des travaux quotidiens et intégrant un outil de chat. Le portail propose une recherche assistée, intermédiaire entre la recherche à la Google et la recherche par formulaire. Une fonction de veille bibliographique a été développée afin de faciliter les acquisitions et la récupération des notices d'origines diverses (Electre Data Services, Decitre, Tite-Live, GAM...). Des fonctions d'indexation et de correction d'OCR collaboratives ont été développées pour la bibliothèque numérique aux côtés de fonctions d'annotation d'image.

Syracuse s'est enrichi de fonctions click and collect et d'une application Kiosk libre-service, permettant aux usagers de réaliser en toute autonomie des transactions courantes comme l'enregistrement de prêt ou de retour et la prolongation de prêt. En complément de ces développements, Archimed signale la mise en ligne d'un catalogue de près de 2 millions de références de livres numériques, accessibles pour des achats titre à titre. Cette offre, BibliOnDemand, inclut également un environnement de lecture simplifiant l'accès de l'usager au service d'emprunt de livre numérique.

Arkhênum complète son offre Limb Gallery de fonctions de moissonnage SRU, d'un comparateur d'images, d'articulation avec des visionneuses 3D et de fonctions de signature unique. Pour les fonctions métier, de nouvelles possibilités de traitement d'image sont mises en œuvre (rotation, redimensionnement...), un dispositif de double authentification des administrateurs est proposé, l'import de fichiers JPEG 2 000 est supporté. Les prochains développements porteront sur l'articulation avec NumaHOP et la poursuite de l'intégration de IIIF.

Axess Business Solutions s'est attaché à améliorer plusieurs fonctions de Gediweb : reprise OCR des documents de la base, amélioration de la présentation des termes du thésaurus, saisie de mots-clés à la volée, import de données disponibles sur le web pour faciliter le catalogage.

Axiell France indique que des adaptations de Quria sont en cours de réalisation afin d'adapter le produit aux particularités de plusieurs pays. Cela concerne les fichiers d'autorité, les ressources numériques, l'articulation avec des sites ou des produits tiers. Arena bénéficie de nouvelles fonctions de recherche simultanée dans des bases internes et externes et d'adaptations afin de mieux répondre aux exigences du marché américain.

BiblioMondo France indique avoir développé une version full web de PortFolio intégrée au logiciel In Media, ce dernier disposant d'une gestion d'espace numérique de travail. La version 5 du gestionnaire d'EPN MondoGateway est disponible à la vente.

Biblix Systèmes a doté Biblix Net de fonctions de gestion du Biblio-Drive : prolongation de la durée de prêt par lot, production de liste des documents réservés triée par cote et consultable sur smartphone, enregistrement en un seul clic du prêt de tous les documents réservés lors de leur remise à un adhérent, gestion de paniers surprise. OPAC X s'enrichit de connecteurs PNB, BibliOnDemand, de fonctions de réservation pour l'ensemble des membres d'une famille et de fonctions de prise de rendez-vous pour l'emprunt ou le retour des documents.

C3RB Informatique a développé en 2020 un module biblio drive, proposé aux bibliothèques dans le cadre du contrat de maintenance. La solution de gestion des espaces publics numériques BOM a été réécrite ; elle supporte dorénavant la gestion des tablettes. La gamme Orphée et POM est désormais disponible également sous forme d'une offre SaaS.

Cadic Services a doté Cadic Intégrale Zéphyr d'une interface avec Vitam (le programme interministériel d'archivage numérique) et d'une interface avec un coffre-fort numérique.

Jérôme Combes apporte des améliorations à Planning Biblio, notamment aux modules de gestion des congés et de gestion des heures de présence afin de mieux prendre en compte la rotation hebdomadaire des heures de présence des agents. La commercialisation de Planning biblio est assurée par le groupement AFI-BibLibre.

Crescendo Systèmes améliore la gestion des plannings, des activités et des tableaux de bord de Credo-Planning.

De Marque a mis Cantook Station en conformité aux exigences d'accessibilité numériques (WCAG 2.1). Le catalogue est désormais disponible en format OPDS 2.0 (Open Publication Distribution System), ce qui permet l'intégration à Aldiko, la nouvelle application de lecture de livre numérique qui supporte la DRM allégée, Readium LCP. La diffusion en OAI-PMH bénéficie d'une amélioration des métadonnées en MARC21.

Decalog a doté Decalog SIGB de fonctions de gestion de biblio drive et d'une solution de comptage de la fréquentation, avec gestion d'une jauge de présence dans les locaux. Les identifiants ARK et ISNI peuvent désormais être utilisés pour effectuer enrichissement et dédoublonnage. Decalog Portail supporte le paiement en ligne PayFiP, l'identification FranceConnect, l'extension Orange Confort+ qui permet une meilleure accessibilité numérique, l'articulation avec l'outil de gestion de la relation usager Publik...Decalog Flora est positionné comme l'offre de référence à destination des musées et de certaines bibliothèques patrimoniales ; le logiciel dispose d'une gestion des collections patrimoniales, il supporte la gestion des données archivistiques conformes à l'ISAD(G), l'ISAAR (CPF) et à XML-EAD.

DM Cultura a complété sa plateforme Sebina de nouveaux services en ligne : question-réponse, réservation de créneaux pour le prêt/retour et pour l'accès aux salles de lecture, chatbot, inscription à des évènements. En appui sur l'entreprise Oniride qu'elle a acquis en 2020, DM Cultura propose une solution de création et de gestion d'expositions virtuelles. L'entreprise a également développé l'application mobile io Prenoto (« je Réserve »), un système de réservation numérique conçu pour la gestion des flux de visiteurs.

EBSCO Information Services propose désormais deux solutions open source avec le SIGB folio d'une part et EBSCO ERM d'autre part. Ses services en ligne, Publication-Finder (AtoZ) et EBSCO Discovery Service, bénéficient d'une nouvelle interface utilisateur. EBSCO APP est une nouvelle application mobile du type outil de découverte.

ELP propose une solution d'hébergement du logiciel Xthèques pour les petites médiathèques n'ayant pas de serveur web. Ce dispositif s'appuie sur une réplication des données.

Ex Libris France souligne l'interopérabilité de son offre avec une riche bibliothèque d'API complétée par des extensions qui facilitent la personnalisation de Primo et par le service CloudApps qui permet de développer des applications intégrées à Alma. La passerelle Alma/Sudoc est en production. Ex Libris renvoie vers son site en ligne exlibrisgroup.com pour la consultation des prochaines adaptations de ses produits ; plusieurs feuilles routes sont accessibles librement. L'entreprise propose Rapido, un nouveau module de gestion du prêt entre bibliothèques.

GB Concept complète son offre Alexandrie avec une application mobile, de nouvelles fonctions de géolocalisation, un nouveau module de conception et de diffusion de lettres d'information, d'un workflow pour les travaux internes et de nouveaux connecteurs pour des fonctions de veille multi-sources.

GMInvent dote la Plateforme BGM d'aides au catalogage mobilisant des technologies d'intelligence artificielle et y intègre la méthodologie des fiches domaine (outil de de politique documentaire).

Infor France a développé des solutions de signature unique entre ses propres logiciels d'une part et avec des outils tiers comme les gestionnaires d'EPN d'autre part. L'entrepôt OAI de V-smart supporte le format OpenAIRE (Open Access Infrastructure for Research in Europe). Des fonctions de gestion du click and collect ont été développées incluant une interface avec Calendly, afin de permettre de réserver des créneaux horaires pour le retrait des livres réservés.

Iguana va désormais s'appuyer sur le cadre de développement jQuery. V-eyeQ exploite des données externes comme les Google Trends. Credo-Planning a fait l'objet d'adaptations afin de mieux prendre en compte les particularités de grands réseaux de bibliothèques.

JLB Informatique a développé un module de gestion des abonnements aux revues électroniques. JLB-NET Portail 2.0 dispose d'une articulation avec Scoop.it. Le module de gestion des newsletters intègre désormais les flux issus des outils de veille du marché.

Kentika indique avoir fusionné les fonctions de recherche documentaire et de recherche en texte intégral en conservant les opérateurs de proximité, la lemmatisation et les suggestions. Le thésaurus est exploité afin de proposer une recherche par concept. Le portail Kentika Atomic inclut de nouvelles maquettes graphiques et un assistant de prise en main pour les utilisateurs occasionnels.

LOGIQ Systèmes propose une version gratuite de CoLibris®pour les petites structures. Le Portail s'est enrichi de fonctions de signature unique, d'un module de gestion du click and collect, de nouvelles API. Le logiciel EPN a fait l'objet d'une refonte. Deux nouveaux produits ont été développés avec LynxLibris, un système de gestion de bibliothèque basé sur le modèle de données FR-BR, commercialisé uniquement en mode SaaS et avec BibAndCo®, une application mobile gratuite.

Magestia Informatique a doté Mabiblio d'un serveur web développé en appui sur PrestaShop, permettant une présentation du fonds par classement et auteur, avec recherche multicritères, consultation de la disponibilité et fonction de réservation.

Microbib propose sous forme d'une offre SaaS, la solution E-SAPENTIA. L'entreprise souligne que la crise sanitaire a conduit bon nombre de ses clients à s'équiper de son portail afin de pouvoir proposer un service de réservation de documents et la prise de rendez-vous pour leur retrait.

Named dote Mnesys Archives d'un nouveau visualiseur et Mnesys Expo de fonctions d'indexation collaborative et de l'identification FranceConnect. L'entreprise fait désormais porter ses efforts sur la préparation de son nouveau logiciel de gestion d'archives, Mnesys Memo.

Novatice Technologies proposera en 2021 une nouvelle version de son gestionnaire d'EPN Edutice Évolution. Celle-ci adopte une nouvelle architecture et inclut des améliorations fonctionnelles portant sur la gestion des ateliers, le prêt de matériel, la gestion des impressions et la gestion des accès wifi. De nouvelles possibilités seront offertes avec une gestion de l'affichage dynamique, une gestion des objets connectés...

OCLC dote WorldShareManagement System (WMS) d'un environnement de test et de formation. WMS propose une meilleure gestion des renouvellements d'abonnement et plus de souplesse dans la gestion des lieux de retrait des réservations de documents. Des règles de circulation spécifiques peuvent être définies pour les salles de lecture. Une interface de paiement en ligne est proposée aux usagers. L'outil de découverte (WorldCat Discovery) met en évidence les termes recherchés dans les résultats affichés et dispose d'une nouvelle interface de recherche conforme aux exigences d'accessibilité numérique. Il propose de nouvelles fonctions d'alerte et de limitation de la recherche aux documents disponibles. Le module de production des statistiques gère les rapports COUNTER 5 et permet un partage des modèles de rapport entre les bibliothèques utilisatrices. CONTENTdm supporte désormais IIIF (cadre d'interopérabilité pour l'échange et la diffusion d'images haute résolution). License Manager propose l'ensemble des rapports COUNTER 5. WorldShare e-Services gère l'import de données locales en formats MarcXML et Onix 3.X.

PMB Services propose la version 7.4 de PMB qui dispose d'un module de gestion des animations et des événements incluant gestion des inscriptions et des listes d'attente. Cette version améliore la gestion des mots de passe des usagers. Un serveur d'authentification CAS est proposé aux clients utilisant cette solution en mode hébergé. Une application mobile, K-PMB, sera commercialisée dans le courant du premier semestre ; elle offrira la consultation du catalogue et du compte usager, l'accès aux services de réservation et de prolongation de prêt. Elle permettra également d'effectuer des recherches de documents par lecture du code-barres.

Progilone poursuit le développement de son offre Syrtis avec un module de gestion d'archives, un serveur de streaming et un serveur IIIF, des fonctions de gestion des collections muséales, un module de gestion des formations professionnelles et une application mobile.

RERO poursuit les développements de RERO ILS, en collaboration étroite avec les bibliothèques de l'Université catholique de Louvain, de l'Université de Namur et de l'Université Saint-Louis Bruxelles. Plusieurs modules de RERO ILS sont achevés : gestion des utilisateurs et consultation du compte lecteur, circulation, catalogage, gestion des autorités, gestion des publications en série. D'autres sont en cours de finalisation : prêt en bibliothèques, statistiques, gestion des acquisitions. RERO a également développé une API, MEF -Multilingual Entity File, reliant les données d'autorités IdRef et GND (Gemeinsame Normdatei) et permettant l'affichage de label selon la langue de l'utilisateur (français ou allemand). Le service SONAR est un logiciel de gestion de dépôts institutionnels et de bibliothèque numérique, disponible en deux versions avec IRaaS shared (portail mutualisé pour les publications scientifiques) et IRaaS dedicated (portail personnalisé de bibliothèque numérique).

Le Pôle solutions documentaires de Réseau Canopé a doté le portail e-sidoc d'une interface responsive, de fonctions nouvelles de publication et d'administration, d'un nouveau module de collecte de statistiques d'activité. Deux nouveaux connecteurs facilitent l'accès aux ressources numériques de Glose Éducation et d'Onisep Services. Le système de gestion de bibliothèque BCDI n'a pas connu d'évolution, Réseau Canopé préparant son remplacement par une application SaaS intégrée à e-sidoc.

Réseau Canopé Auvergne-Rhône-Alpes annonce le lancement de la version 2 d'Hibouthèque qui dispose d'une nouvelle interface utilisateur, de fonctions d'édition d'étiquettes code-barres, d'une gestion des réservations, d'un module de bulletinage, de fonctions d'aide au désherbage...Cette version est mise en conformité avec le RGPD.

SKINSoft indique que SKINlibris bénéficie d'une intégration plus poussée avec ses autres applicatifs, notamment avec la gestion d'archives et la gestion de collections patrimoniales.

Tamil signale qu'il intervient sur le déploiement d'une plateforme de diffusion de contenus EAD, basée sur une architecture Jamstack, en complément de ses prestations d'appui au déploiement de Koha et de VuFind.

Amélioration des produits pour les uns, croissance externe pour les autres

Deux mouvements caractérisent le marché. D'un côté, les éditeurs français semblent avoir mis à profit la baisse d'activité découlant des confinements pour développer diverses fonctions de gestion très attendues par les bibliothèques françaises (notamment le « biblio drive » ou la gestion de planning de service), pour achever certaines mises en conformité (RGPD, RGAA...) ou pour basculer sur une commercialisation sous forme d'abonnement (SaaS). Couvrant déjà un large périmètre fonctionnel, leurs produits s'enrichissent de nouvelles fonctions mais il n'apparaît que peu de systèmes nouveaux. Du côté des grandes entreprises étrangères intervenant en France, la priorité semble donnée à la poursuite des opérations d'acquisition, engagée depuis plus d'une dizaine d'années. Plusieurs grands éditeurs français constituent des cibles tout à fait intéressantes en raison de la taille de leur parc de clients et du fort pourcentage de leurs revenus récurrents (maintenance, hébergement). Certains d'entre eux ont probablement été fragilisés par la pandémie qui a conduit de nombreuses collectivités à différer leurs investissements. On peut s'interroger sur les prochaines évolutions : qui des grands éditeurs français ou des entreprises internationales parviendront à racheter certains de leurs concurrents pour renforcer leur position sur le marché français ? Verra-t-on finalement émerger un éditeur français de grande taille et en capacité de se développer à l'export ?

Poste fermé cause Covid-19 -Bibliothèque Assia Djerba - Photo OLIVIER DION

De nombreux tableaux complémentaires, notamment la typologie employée et des listes des logiciels de chaque type, sont disponibles sur toscaconsultants.fr, rubrique répertoire des logiciels https://toscaconsultants.fr/les-logiciels-metier-destines-aux-bibliotheques

Méthodologie

Qui ? 41 fournisseurs de progiciels métier ou de services en ligne implantés en France ou disposant d'un contrat de diffusion ont répondu à l'enquête. Ces 41 fournisseurs représentent 99 % des parts de marché.

Quoi ? Les données collectées sont le chiffre d'affaires et les résultats financiers 2020, les progiciels commercialisés au 1er janvier 2021, les ventes 2020 de ces produits, le nombre de postes correspondants ainsi que le nombre de nouveaux clients.

Quand ? La collecte de l'information s'effectue en janvier 2021.

Comment ? Chaque fournisseur reçoit un questionnaire de cinq pages, le remplit et le renvoie. Tosca consultants en effectue une relecture et si nécessaire recontacte le fournisseur pour approfondir certains points.

Résultats. Dans sa rubrique logiciels métier destinés aux bibliothèques (https://toscaconsultants.fr/les-logiciels-metier-destines-aux-bibliotheques), Tosca consultants présente une version en ligne plus complète du compte rendu de cette enquête avec notamment la liste détaillée des produits disponibles en 2021, le tableau récapitulatif des ventes effectuées en 2020, la liste des logiciels gratuits, les graphiques présentant les systèmes retenus par chaque type de bibliothèque, le périmètre fonctionnel des produits cités dans le présent article…


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités