A l'Ouest, du nouveau | Livres Hebdo

Par Sean James Rose, le 13.12.2019 Roman/Etats-Unis 2 janvier Téa Obreht

A l'Ouest, du nouveau

Téa Obreht - Photo IIAN HAREL/CLAMANN-LÉVY

Téa Obreht réinvente le western en y ajoutant un lyrisme rocambolesque hérité des Balkans.

La guerre est un pays qui n'est plus un pays, c'est une terre dévastée, barrée de cicatrices mal refermées. Dans La femme du tigre (Calmann-Lévy, 2011), Téa Obreht, née à Belgrade en 1985 et vivant depuis l'âge de 12 ans aux Etats-Unis, en faisait la topographie. Elle y racontait la Yougoslavie meurtrie par la guerre civile, l'un des derniers conflits du XXe siècle sur le continent européen. Une f

Lire la suite (2 100 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Livre cité (1)

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre