L'un des fondateurs de Strasbulles victime de l'attentat de Strasbourg | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 17.12.2018 à 11h42 (mis à jour le 17.12.2018 à 12h00) Disparition

L'un des fondateurs de Strasbulles victime de l'attentat de Strasbourg

Barto Pedro Orent-Niedzielski dit Bartek

Barto Pedro Orent-Niedzielski est mort dimanche 16 décembre, cinq jours après l'attentat terroriste qui a visé le marché de Noël de Strasbourg.

Dimanche 16 décembre, il y a eu une cinquième victime de l’attentat terroriste du marché de Noël de Strasbourg perpétré le 11 décembre. Barto Pedro Orent-Niedzielski, plus connu sous le nom de Bartek (ou Bartoz ou encore Bart), 35 ans, a succombé à son coma. Il avait reçu une balle dans le front. Son ami, le journaliste italien Antonio Megalizzi est mort dans les mêmes conditions vendredi.
 
Le décès a été annoncé sur Facebook par son frère Jakub Niedzielski.
 
"Bartek" était un artiste engagé dans le milieu culturel strasbourgeois. Poète, danseur et musicien, il était aussi l’un des fondateurs du Festival de bande dessinée Strasbulles. Lionel Wurms, président de l'association Alsace Bande Dessinée et du festival Strasbulles, lui rend hommage sur Facebook à travers un long texte: "Tu étais un modèle de bonté et d’ouverture vers autrui. Un modèle unique. (…) Ton altruisme naturel t’avait poussé à renoncer à toute velléité de carrière professionnelle, politique ou d’ascension sociale pour te permettre de te donner tout entier à la vie associative, à l’animation de la vie de la cité, à l’écoute et à l’accueil des autres."

"Bartek, cher apôtre du bien, je pense que tu étais l’exact opposé de celui qui t’a envoyé cette fichue balle." ajoute-t-il. "Il ne t’aura pas laissé le temps de finir de réaliser ton grand projet: créer une auberge multi-ethnique, multiculturelle et multilinguistique à Strasbourg, afin de réunir tous et toutes de tous âges, venus de tous les horizons dans un même lieu d’accueil: chez toi !"
 
Strasbulles a été créé en 2007. La prochaine édition aura lieu du 30 mai au 2 juin. Un hommage devrait lui être rendu à cette occasion.
close

S’abonner à #La Lettre