Malek Chebel donne accès au “Coran”

Malek Chebel donne accès au “Coran”

Malek Chebel © France 2

Malek Chebel donne accès au “Coran”

Le célèbre spécialiste de l'islam propose le 3 juin une nouvelle traduction du Coran assortie d'un Dictionnaire encyclopédique du Coran chez Fayard.

Par Catherine Andreucci,
avec ca Créé le 15.04.2015 à 19h12

Le 3 juin, Malek Chebel publie chez Fayard une nouvelle traduction en français du Coran (742 pages, 26 euros, tirage de 7 500 exemplaires), accompagnée d'un Dictionnaire encyclopédique du Coran (498 pages, 23 euros, tirage de 5 500 exemplaires).

Publiés sous la même couverture illustrée d'arabesques rouges et vertes, les deux ouvrages seront aussi disponibles dans un coffret.

Pendant dix ans, le célèbre anthropologue des religions et spécialiste de l'islam a travaillé à partir du texte arabe officiel classique pour traduire le Coran dans son intégralité.

Il a conçu le Dictionnaire encyclopédique comme un éclairage historique et contextuel de 1 200 concepts contenus dans le Coran.

Justice, sexualité, voile, guerre, arbitre..., Malek Chebel remet ces notions en perspective et en retrace les évolutions, s'appuyant sur les nombreux travaux déjà réalisés.

“Il était absolument nécessaire de réaliser une nouvelle traduction du Coran, car les problèmes de compréhension du textes étaient dus à la transcription”, a expliqué Marek Chebel à Livres Hebdo, précisant qu'il existe actuellement une cinquantaine de traductions du Coran en français, dont une dizaine lui paraissent valables.

Son objectif a donc été de rendre accessible l'intégralité du texte sacré dans toutes ses nuances.

“J'ai réalisé une traduction scrupuleuse avec le souci de la clarté, pour permettre à chacun d'accéder au contenu sémantique, à l'épaisseur, à la beauté du texte”, poursuit-il.

Craint-il d'éventuelles réactions hostiles à son travail ? “Je n'ai pas fait une oeuvre subjective. Mais dans la mesure où j'agis en homme de raison et de savoir sur un texte sacré, intouchable, inviolable, je vais forcément subir les foudres de quelques-uns, estime-t-il, mais ils seront minoritaires.”

Les dernières
actualités