Littérature

Maud Simonnot prend la tête de la NRF

Maud Simonnot prend la tête de la NRF

Maud Simonnot - Photo Olivier Dion

Maud Simonnot prend la tête de la NRF

L'écrivaine et éditrice est nommée à la direction de la mythique revue lancée en 1908. Une nomination qui s'accompagne d'un changement de périodicité. 

Par Pierre Georges,
Créé le 07.06.2022 à 09h22 ,
Mis à jour le 07.06.2022 à 13h25

C'est une grande dame de la littérature qui fait peau neuve. Fondée en 1908, la NRF, pour Nouvelle revue française, change de direction en la personne de la romancière et éditrice Maud Simonnot. La revue mythique reste bien sur publiée par les éditions Gallimard. 

Cette nomination s'accompagne d'un changement de rythme : de mensuelle, la revue passera à deux numéros par an à compter du 29 septembre. Le thème de ce premier numéro nouvelle formule sera la nature, avec des textes d'Erri de Luca, Erik Orsenna, Natacha Appanah ou encore Marc Jeanson. Plusieurs écrivains y rendront aussi hommage à Marcel Proust, et Jean-Marie Gustave Le Clézio y présentera sa bibliothèque idéale. 

"Parce que nous ne pensons pas que les revues appartiennent, comme on l'entend parfois, à un autre temps, et parce que bien au contraire nous croyons dans le pouvoir incomparable de la littérature à dire une part importante de nous-mêmes en ces temps mouvementés, nous avons eu à cœur de relancer la plus célèbre revue littéraire d'entre toutes", fait savoir Maud Simonnot dans un communiqué de presse. 

"En inaugurant cette nouvelle ère par une thématique sociétale forte avec la Nature, j'ai tenu à marquer un ancrage dans notre présent. Mais il était évident, l'année du centenaire de sa mort, que la revue devait aussi rendre un hommage au plus nrfiste de tous les écrivains, comme Proust aimait à se désigner. A la fin de chaque numéro de cette revue de littérature et de critique, une large place sera donnée à des critiques de livres, d'expositions ou de théâtre", ajoute-t-elle. 

Lors d'un précédent remaniement, avec l'arrivée à la tête de Michel Crépu en 2015, Antoine Gallimard décrivait la NRF comme "la première revue moderne du XXe siècle", "conçue comme un outil d'interprétation du monde à une période de bouleversement littéraire et artistique intense". 

Les dernières
actualités