Michel Houellebecq attaque Le Monde pour "violation des droits d'auteur" | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 09.09.2015 à 17h47 (mis à jour le 09.09.2015 à 18h00) Justice

Michel Houellebecq attaque Le Monde pour "violation des droits d'auteur"

Michel Houellebecq. - Photo O. DION

L'écrivain attaque Le Monde pour "la violation des droits d'auteur dont il dispose sur son œuvre" et "la violation du secret de ses correspondances" dans la série que lui a consacrée la journaliste Ariane Chemin, annonce le site du quotidien.

Michel Houellebecq, qui n'avait pas caché son mécontentement devant la série de six longs articles que lui a consacré la journaliste du Monde Ariane Chemin au mois d'août, a mis à exécution sa menace, formulée dans l'émission "On n'est pas couchés" le 29 août, d'attaquer le quotidien devant les tribunaux.

Le Monde a reçu, mercredi 9 septembre, une assignation en justice du prix Goncourt 2010 "pour 'la violation des droits d'auteur dont il dispose sur son œuvre' et pour 'la violation du secret de ses correspondances' dont il s'estime victime dans la série" qui lui a été consacrée, annonce LeMonde.fr. Michel Houellebecq demande "1 euro symbolique, la publication du jugement et 3 000 euros au titre de l’article 700 du code civil", précise le site du quotidien du soir.

Une note au cœur de l'affaire
 
Comme le détaille Le Monde.fr, c'est une note manuscrite de l'auteur à son avocat d'alors, qu'Ariane Chemin a retranscrite dans l'un de ses articles, qui motive la procédure initiée par l'écrivain : "Au cours de l’audience, précisait notre article, il transmet à son avocat Emmanuel Pierrat 'un petit papier sur lequel il a griffonné : 'Ma décision est irrévocable : les médias, pour moi, c’est fini.''", relate Le Monde.fr. Le site relaie ensuite le texte exact de l'assignation en justice, selon laquelle "une telle reproduction caractérise une violation des droits d’auteur dont il dispose sur son œuvre protégée et la violation du secret de ses correspondances."

Quelques lignes plus loin, Le Monde récuse les accusations qui lui sont portées, arguant que la journaliste avait rencontré Me Pierrat pendant son enquête et que ce dernier, après lui avoir transmis la note par mail, l'avait autorisée à la reproduire.

Le différend entre Le Monde et Michel Houellebecq court depuis plusieurs semaines déjà. Le 24 août, il s'était notamment plaint à l'AFP que la publication de ses "habitudes de vie ne facilite pas le travail des policiers chargés de (sa) protection". Les journalistes qui se livrent à ce genre d’investigation peuvent "devenir dangereux", déclarait-il à l'agence, avant d'attaquer directement le travail d'Ariane Chemin à plusieurs reprises dans les jours suivants, notamment sur le plateau d'"On n'est pas couchés" le 29 août.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre