Troyes

"Miss Amends", de bibliothécaire à libraire écolo-rétro

Amandine Lebon lors de la soirée d'inauguration de sa boutique, La librairie de Miss Amends, le 26 novembre 2021. - Photo DR

"Miss Amends", de bibliothécaire à libraire écolo-rétro

Amandine Lebon, "Miss Amends" sur les réseaux, a ouvert sa librairie le 27 novembre dans le centre historique de Troyes. S'appuyant sur une expérience de 12 ans en bibliothèque et sur son goût du vintage, elle a conçu un lieu atypique dédié aux romans pour adultes et pour ados. On y trouve également des produits de créateurs locaux et la promesse d'une tasse de thé, le tout dans un intérieur où la récup' est reine.

J’achète l’article 1.5 €

Par Souen Léger ,
Créé le 01.12.2021 à 13h00

Dans cette rue du quartier historique de Troyes, "La librairie de Miss Amends" affiche la couleur – dorée –  avec une typographie Art Déco et un intérieur résolument vintage. A l'intérieur, hormis les livres et les assises, tout a été chiné en brocante ou aux Emmaüs. Ce lieu chaleureux est à l'image de la gérante, Amandine Lebon, devenue libraire après avoir œuvrée en médiathèque, d'abord à Paris puis à Romilly-sur-Seine, dans l'Aube, ces dix dernières années. Ayant demandé une mise en disponibilité (pour une durée maximale de 5 ans), la voici de retour à Troyes, à 40 kilomètres de là. 

Fiction adulte & young adult

"Plus jeune, j'avais expérimenté la librairie mais je n'étais pas très à l'aise sur le côté relationnel avec les clients. Ces 12 ans en médiathèque ont changé la donne et en septembre dernier, j'ai pris la décision de sauter le pas : si d'autres y arrivaient, pourquoi pas moi ?", raconte à Livres Hebdo Amandine Lebon, "Amends" pour les intimes comme pour sa communauté qui suit depuis trois ans ses critiques de livres et ses chroniques vidéos sur Instagram. Elle y relate l'avancée du projet, comme l'inauguration de la librairie célébrée le 26 novembre, et ses coups de cœur du moment, particulièrement en fiction pour adultes et ados.


Roman et littérature young adult composent d'ailleurs l'essentiel des quelque 600 références de la librairie. "A terme, j'aimerais aussi présenter un rayon autour du roman graphique", précise Amandine Lebon qui avait introduit ce genre dans le club de lecture qu'elle animait à la Médiathèque intercommunale des Portes de Romilly-sur-Seine.

Plusieurs librairies sont déjà installées à Troyes, qui compte près de 62 000 habitants, dont la généraliste Les Passeurs de Textes (en quête d'un repreneur), Le Chat de Gouttière (Jeunesse), Bidibul (BD), ou encore Le Trait d'union (Sciences humaines et religieuses). "Il y avait une Fnac tout près de mon local actuel. Quand elle a été délocalisée, j'ai vraiment décidé de me lancer", retrace Amandine Lebon. L'enseigne a en effet quitté le centre-ville et rouvert en avril 2021 dans une zone commerciale.

Engagement écologique

"C'est une ville où je me sens bien, il y a un côté culturel et écologique", estime la libraire. Locataire de cette boutique de 70 m2, au 55 rue Georges Clemenceau, elle bénéficie d'une aide de la ville via une prise en charge de la moitié du loyer pendant deux ans. Des travaux sont également prévus afin d'aménager un espace salon de thé. 

Le coin salon de la librairie. - Photo DR

D'ici là, le thé, objet d'un partenariat avec un commerçant local de vrac, est servi dans le coin lecture qui accueille deux fauteuils et une banquette. "J'ai à coeur de proposer de l'artisanat indépendant, local ou français", explique Amandine Lebon qui vend ainsi une partie de sa décoration, actuellement des couronnes de fleurs séchées. Elle propose en outre des pochettes pour glisser des livres, des marque-pages en tissu, des bougies moulées dans des tasses anglaises, ou encore des cartes illustrées "à planter", c'est-à-dire fabriquées avec du papier rempli de graines. "Il y aura, je l'espère, des ateliers construits dans le cadre de ces partenariats, par exemple sur le zéro déchet", indique-t-elle. 

Le souci du détail et du geste responsable a eu raison du papier cadeau, remplacé par un emballage écoresponsable, par exemple en papier de soie, orné d'un ruban et d'un tampon reprenant le logo de la librairie. "L'idée est de rester élégant mais minimaliste", souligne Amandine Lebon. D'autres projets sont en cours, comme un book club les samedis soirs qui lui a été demandé. "Pourquoi ne pas faire des apéros avec les produits de mes voisins qui tiennent une épicerie fine ?, envisage la libraire qui est ici "comme à la maison". C'est un parti pris, un univers atypique, mais ça a l'air de plaire !"
 

Les dernières
actualités