Mobilisation contre la suppression de la Direction des archives

Mobilisation contre la suppression de la Direction des archives

Chercheurs et syndicats protestent contre le remplacement de la Direction des archives par un service interministériel dépendant de la direction générale du Patrimoine du ministère de la Culture.

Par Laurence Santantonios ,
avec ls Créé le 15.04.2015 à 21h52

Après la rencontre intervenue le 24 mars entre une délégation de chercheurs et de syndicalistes et le directeur du cabinet de la ministre de la Culture, Jean-François Hébert, la conseillère pour le livre et les archives, Marie-Françoise Audouard, et la directrice des Archives de France, Martine de Boisdeffre, l'intersyndicale des Archives de France lance un nouvel « Appel pour sauver les archives ».

Dans le cadre de la Réforme générale des politiques publiques (RGPP), la direction des Archives devrait en effet être remplacée par un «?Service interministériel des Archives de France » au sein de la Direction générale du patrimoine, et l'équipe réduite de moitié, passant de 115 à 56 personnes. Le ministère de la Culture a assuré que les missions de l'ancienne direction continueraient d'être assurées dans la nouvelle réorganisation et que la récente loi du 15 juillet 2008 avait confirmé l'importance et la centralité des archives dans la vie du citoyen.

Pour les chercheurs mobilisés et les représentants de l'intersyndicale (CFDT-CFTC-CGT), il s'agit ni plus ni moins que de « détricoter » le travail effectué lors de la réforme de 2002, où la direction des Archives s'était trouvée renforcée et son équipe doublée.

Ils s'inquiètent également du retard de la construction du nouveau centre des Archives de Pierrefitte-sur-Seine depuis l'annulation de la pose de la première pierre en novembre dernier pour cause d'échec d'appels d'offre. Le coût prévisionnel de la construction de ce nouveau centre serait passé de 120 à 194 millions d'euros.
15.04 2015

Les dernières
actualités