Réouverture

A Montpellier, la médiathèque Émile Zola transformée

L'espace presse s'enrichit de contenus audiovisuels. - Photo FRÉDÉRIC DAMERDJI

A Montpellier, la médiathèque Émile Zola transformée

Après plusieurs mois de travaux, la médiathèque centrale de Montpellier propose de nouveaux services, avec un accent mis sur l’audiovisuel.

J’achète l’article 1.50 €

Par Fanny Guyomard,
Créé le 23.08.2021 à 16h53,
Mis à jour le 23.08.2021 à 17h00

Quel lien entre Federico Fellini, cinéaste italien, auteur de La Strada, 81/2, ou La Dolce Vita, et Émile Zola, père de Nana, Germinal, ou La Bête humaine ? Les voilà réunis dans un nouvel ensemble formant la médiathèque centrale de Montpellier, qui fait la part belle aux nouvelles technologies.

En fait, la médiathèque Federico Fellini, qui était jusque-là une annexe spécialisée dans le cinéma et le jeu vidéo, a été intégrée à la médiathèque Émile Zola. Au passage, une opération lifting pour cette dernière a été menée par Paul Chemetov et Borja Huidobro, les architectes qui l’avaient construite en 2000 — et à qui l'on doit également le Ministère de l’Economie et des Finances à Paris et la médiathèque de Châlons-en-Champagne.

Avec 6,2 millions d’euros pour cette modernisation débutée en 2019, la nouvelle médiathèque propose désormais un espace cinéma avec 15000 fictions et documentaires pour les adultes et 3500 ouvrages spécialisés, que les visiteurs peuvent consulter dans la salle de projection collective, la vidéothèque de consultation individuelle, les postes dédiés à la vidéo à la demande ou dans les salons avec fauteuils connectés. Le « forum de l’actualité » comprend lui maintenant une zone consacrée à l’actualité audiovisuelle.
 
Les usagers de la médiathèque Emile Zola ont de nombreux outils et jeux technologiques à leur disposition. - Photo FRÉDÉRIC DAMERDJI


La médiathèque s’enrichit également d’un pôle ludique autour des jeux de société et des jeux vidéo. Prolongé par 200m2 entièrement dédiés au jeu vidéo et par un espace dédié aux jeux de société et aux jouets, sur 180m2 modulables. Même surface pour la Fabrique, un espace de médiation numérique où bibliothécaires et professionnels donnent des conseils et des ateliers de formation aux nouvelles technologies.

Enfin, une salle d’exposition a été créée dans la salle de consultation du fonds patrimonial. Première exposition programmée : des documents historiques sur la médecine.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités