Naissance de Bayard Bridge en Chine | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 17.11.2017 à 12h22 (mis à jour le 21.11.2017 à 15h46) étranger

Naissance de Bayard Bridge en Chine

Pascal Ruffenach, président du groupe Bayard - Photo OLIVIER DION

Le groupe de presse et d'édition créée une coentreprise avec l'un des groupes chinois les plus importants, Trust Bridge Global Media, pour publier en Chine des livres destinés aux 2-12 ans.

C'est au cours d'une conférence de presse, le 17 novembre, à la 5e Foire du livre de jeunesse de Shanghaï (17-19 novembre), que le groupe Bayard a lancé la coentreprise Bayard Bridge pour proposer aux lecteurs chinois des livres français pour enfants. Cette filiale est la première implantation en Chine pour le groupe Bayard, qui possède une filiale à Hong Kong, Bayard Asie, publiant depuis quarante ans ses magazines pour la jeunesse en chinois (non simplifié) et en anglais. C'est aussi la seconde implantation pour un éditeur français, après Hachette Phénix.

Bayard Bridge, basée à Pékin, est une coentreprise détenue à 50% par le groupe Bayard et à 50% par Trustbridge Global Media, un des acteurs majeurs du secteur des médias en Chine, avec des bureaux à Pékin, à Hong Kong et à Boston, propriétaires de maisons d'édition, plateformes (notamment Duban et China Literature, une plateforme d'auto-édition cotée en bourse la semaine dernière) et autres nouvelles technologies (notamment Tencent, numéro un en Chine). Dirigée par Xiaoyan Huang, à la tête de la filiale du groupe Evenafter, Bayard Bridge publiera 80 titres pour les 2-12 ans dès la première année et 150 l'année suivante, ainsi que des applications.

Les imagiers gigognes de Xavier Deneux et Le corps humain (venus de Milan Jeunesse), Oh ! Le livre des sons, d'Hervé Tullet, les "questions philo", illustrées par Pascal Lemaitre, un pack de dix titres "Histoires des tout petits" et des livres avec autocollants issus des "Petits Docs" font partie des premiers titres publiés en chinois dès la fin 2017 par Bayard Bridge, qui a son propre stand sur la foire.

Synergie

"Nous ne produirons pas de titres chinois: Trustbridge a d'autres maisons pour ça comme Even After mais nous travaillerons en synergie avec celle-ci et nous nous appuyons sur la connaissance qu'ils ont de la diffusion et de la distribution en Chine", précise Pascal Ruffenach.
"Cela n'empêchera pas les cessions de droits. Nous travaillons avec la Chine depuis 20 ans. Notre chiffre d'affaires progresse chaque année et nous entendons continuer", ajoute Emmanuelle Marie, directrice des droits et du développement international.

Pour l'occasion, Bayard Bridge lance aussi sa première application, autour des créations d'Hervé Tullet avec des histoires issues des livres audio, des jeux interactifs et des vidéos. "La deuxième particularité qui les obsède, c'est le 360 à travers la stratégie qui consiste à proposer livre, produits audiovisuels et applications", commente Pascal Ruffenach, tandis que le savoir-faire de Bayard a été présenté en conférence, notamment à travers les livres, le dessin animé, et les licences de SamSam.

"En 40 ans d'expérience, nous avons appris que les éditeurs chinois ont en commun avec nous le souci de développement global de l'enfant, jusque dans ses émotions, et celui des liens familiaux. Nous partageons le même ADN", souligne Pascal Ruffenach, président du groupe Bayard. "Nous avons la même philosophie et sommes attachés à la qualité du contenu et des gens qui le créent", renchérit Stephen Kent, directeur de Trustbridge Global Média.
close

S’abonner à #La Lettre