Olivier Adam : "Je n’en pouvais plus de moi" | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, Véronique Rossignol, le 27.06.2014 (mis à jour le 27.06.2014 à 10h53) Entretien

Olivier Adam : "Je n’en pouvais plus de moi"

Photo OLIVIER DION

A 40 ans, Olivier Adam a désormais onze livres derrière lui. C’est une valeur cotée qui devrait gérer la pression du succès avec la souplesse et l’assurance d’un vieux routier des meilleures ventes. L’homme reste pourtant un inquiet, pris entre deux feux, en retrait et dans l’arène. Après l’autoanalyse esquissée dans Les lisières, il revient au romanesque avec Peine perdue et ses 22 personnages.

Lire la suite (13 680 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre