"One-punch man" empoigne le Top 20 | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 20.01.2016 à 18h01 (mis à jour le 20.01.2016 à 19h00) Meilleures ventes

"One-punch man" empoigne le Top 20

One-punch Man - Photo KUROKAWA

Créé au Japon par un amateur anonyme, le manga d'humour et de bagarre arrive directement en 3e position des meilleures ventes de la semaine. 

Pour sa première semaine dans le Top 20 GFK/Livres Hebdo des meilleures ventes de livres, le premier volume de la série One-punch Man se classe directement en troisième position pour la semaine du 11 au 17 janvier. Lancé le 14 janvier par Kurokawa, et tiré initialement à 65000 exemplaires en France, le manga est victime de son succès et une réimpression de 30000 volumes est déjà en cours.

Défini dans les médias par Grégoire Hellot, directeur de collection chez Kurokawa, comme une "parodie de super-héros aussi bien japonais qu'américains", One-Punch man, véritable phénomène au Japon avec plus de 8 millions de ventes en 9 tomes, est une histoire d'action et d'humour racontant l'histoire de Saitama, jeune chômeur/super héros qui terrasse tous ses adversaires d'un seul coup de poing. "Cette histoire illustre à merveille l’adage "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"", estime Grégoire Hellot sur Lemonde.fr. "Cette série est très particulière: elle reprend les codes classiques du manga seinen mais les détourne. Ce qui ne pourrait être qu’une vaste blague est en fait une excellente mise en abyme de la condition de super-héros."
 
One-punch man doit son succès à ONE, un dessinateur amateur et anonyme, qui a débuté la série sur son blog en 2009. Ayant fédéré autour de lui une communauté de fans comptant notamment le mangaka Yusuke Murata, sa série devient rapidement virale et son site dépasse les 20000 connexions par jour (AFP), avant que l'éditeur Shueisha ne le publie au Japon. Kurokawa prévoit ainsi d'en publier 5 tomes en français cette année. 


Les autres entrées 

Autre nouvelle entrée de la semaine dans le Top 20 des meilleures ventes, le polar Les Nuits de Reykjavik (Points) de l'Islandais Arthur Indridason arrive en 10e place. Le romancier nous plonge dans le passé d'Erlendur, son personnage fétiche présents depuis ses premiers livres, alors jeune engagé dans la patrouille de nuit de la police de Reykavik. 

Enfin, en 11e position du classement, on retrouve le premier roman de Garth Risk Hallberg, City on fire publié en français chez Plon. Le roman, dont l'action se situe dans le New-York des années 1970, a bénéficié d'un lancement médiatique exceptionnel et d'un tirage total de 58000 exemplaires. Knopf, éditeur américain du roman, avait acheté le manuscrit, alors toujours inachevé, pour 2 millions de dollars. 
close

S’abonner à #La Lettre