Plus de 715000 $ de manque à gagner pour les bibliothèques de Montréal | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec Le journal de Montréal, le 26.01.2015 à 17h40 (mis à jour le 26.01.2015 à 18h00) - 1 commentaire Québec

Plus de 715000 $ de manque à gagner pour les bibliothèques de Montréal

La grande bibliothèque de Montréal. - Photo BERNARD FOUGÈRE

Les retards de livres impayés et les livres non rendus déséquilibrent le budget du réseau de bibliothèques dans la métropole québécoise.

Selon les informations du quotidien québécois Le Journal de Montréal, un montant de 715 007,8 dollars canadiens serait dû aux bibliothèques du réseau municipal de Montréal. Principale raison de ce manque à gagner : les retards de livres impayés depuis 2007. Selon le directeur du réseau de bibliothèques, Luc Jodoin, il faut cependant relativiser puisque 350 000 abonnés ont emprunté près de 100 millions de prêts depuis 2007.

L'amende pour un usager adulte est de 25 cents à 3 $CAN par livre et par jour de retard. 58 % des amendes non payées sont inférieures à 2,99 $CAN. Luc Jodoin garde espoir de récupérer ces sommes. "Mais ça devient de plus en plus difficile, entre autres en raison du grand nombre de déménagements des Montréalais. On tend à les récupérer, mais je n’ai pas grand espoir là-dessus.” Deux établissements du réseau - Rosemont et Ahuntsic - cumulent chacune plus de 39 000 $CAN d'amendes. 

Les bibliothèques multiplient les avis aux usagers. Un mécanisme mis en place empêche désormais d'emprunter un document si les amendes ne sont pas règlées. Un autre système a été initié en octobre dernier, "Lire c'est payant !" qui fait payer aux débiteurs, jusqu'à ce qu'ils apurent leur dette, leur temps de lecture en bibliothèque.

Mais le réseau (47 bibliothèques) essaie surtout de recouvrer les livres qui ne sont pas rendus. Or la valeur de ces livres n'est pas incluse dans les 715 000 $CAN d'amendes en souffrance. A l'automne dernier, Ivan Fillon, chef de division à la direction des Bibliothèques de Montréal, estimait que le montant total des frais de retard, incluant le coût de rachat des livres perdus, avoisinait le million de dollars canadiens.


Commentaire récent

“ Parce que les bibliothèques de Montréal montent un budget prévisionnel qui inclus les amendes comme des recettes nécessaires à leur fonctionnement ??????????????????????? On marche sur la tête... Auta... ” cécile il y a 4 ans à 09 h 31
close

S’abonner à #La Lettre