Présidentielle 2017

Pour qui voteraient les héros de BD ?

Le "Schtroumpf électeur". - Photo FRANCIS FORGET

Pour qui voteraient les héros de BD ?

Faisant appel à des experts, le blogueur Francis Forget s'est amusé à imaginer les choix politiques de Tintin, Astérix, des Schtroumpfs, Blake et Mortimer ou Gaston Lagaffe pour l'élection présidentielle.

J’achète l’article 1.50 €

Par Léopoldine Leblanc,
Créé le 21.04.2017 à 17h25,
Mis à jour le 21.04.2017 à 18h00

Francis Forget, rédacteur du blog BD-Box hébergé sur la plateforme Culturebox, s’est amusé à interroger auteurs et spécialistes du 9e art pour décrypter les intentions de vote de personnages bien connus des lecteurs de bande dessinée.

Pour Benoît Peeters, écrivain et scénariste interrogé au sujet de Tintin, celui-ci "a des côtés de droite et de gauche. […] Il est jeune aussi. Je crois qu’il serait condamné à voter Macron, c’est lui qui lui correspond le plus", affirme l’auteur.

De même, les Schtroumpfs – excepté le "Schtroumpf indécis", estime le blogueur – voteraient à l’unisson pour le candidat centriste. Pour Hugues Dayes, commissaire de l’exposition dédiée à Peyo en Belgique, à la Fondation Folon, "certains ont émis l’idée que les Schtroumpfs composaient une société collectiviste, communiste. […] C’est une image fausse. La société schtroumpf est une société égalitaire mais il existe le droit à la propriété privée. […] Leur candidat est donc naturellement Macron."

Astérix, Obélix, Blake et Mortimer en page de droite
 
Selon Numa Sadoul, connu pour ses entretiens avec Franquin, Hergé, Mœbius ou Uderzo, si Astérix hésite sur Emmanuel Macron avant de pencher finalement pour Nicolas Dupont-Aignan, le vote d’Obélix s’impose sans détours en faveur de Marine Le Pen. "Obélix est comme un enfant. […] Mais son absence de morale, son égoïsme naturel et l’influence des abrutis du village qui l’entourent le porteraient en fait vers le vote le plus bas, le Front national", estime-t-il.

Scénariste de la biographie en BD d’Edgar P. Jacobs, créateur de la série, Rodolphe affirme pour sa part que Blake et Mortimer "sont tous les deux des conservateurs […] fermement ancrés à droite." Il ne manque pas de souligner un détail qui confirme selon lui la tendance fillonniste du duo: "L’élégance très tweed des deux héros les attire vers les beaux costumes comme, semble-t-il, François Fillon."

Panoramix et Iznogoud en page de gauche

Cependant, les candidats de gauche emportent l’adhésion de Panoramix qui "donnerait bien sa voix à un trublion comme Jean-Luc Mélenchon", estime Numa Sadoul. Benoit Hamon a, lui, droit au vote d’Iznogoud d’après Nicolas Tabary, fils du dessinateur originel de la série, qui anticipe avec humour les manigances politiques du Grand Vizir: "Iznogoud ne peut voter que pour lui-même. […] S’il ne pouvait pas être candidat lui-même, il voterait pour le plus mauvais pour prendre le pouvoir le coup d’après. […] Il n’en choisirait pas un qui puisse être un danger pour lui. […] Donc parmi ceux qui arrivent en tête, il choisirait sans doute Benoît Hamon. Remarquez que le Calife El Poussah, soit disant sans danger et naïf, est toujours là. Iznogoud n’a jamais réussi à le destituer."

Gaston Lagaffe et Superdupont dans les marges

L’enquête bienveillante de Francis Forget s’achève sur l’abstention quasi attendue de Gaston Lagaffe dont "la gaffe serait peut-être de ne pas voter", affirme Frédéric Jannin, auteur de bande dessinée et ami de Franquin, le créateur du gaffeur. Quant à Superdupont, super-héros français caricatural créé par Marcel Gotlib et Jacques Lob en 1972, François Boucq, dessinateur du dernier album paru, ne peut concevoir pour lui un parti autre que "celui de l’humour, qui est la plus grande des libertés. Et l’humour est ce qui manque le plus à cette campagne."





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités