Prix de la Page 111, de la Page 112… la 113 en 2013 ?

Jakuta Alikavazovic © O. Dion

Prix de la Page 111, de la Page 112… la 113 en 2013 ?

Deux prix consacrant la meilleure page d'un livre ont été lancés. Radio Nova a remis le 7 novembre le prix de la page 111, et le prix de la page 112, créé par l'éditrice Claire Debru, sera décerné le 12 décembre.

J’achète l’article 1.50 €

avec mq,
Créé le 14.11.2012 à 00h00,
Mis à jour le 14.11.2012 à 00h00

Deux prix à l'apparence fantaisiste ont fait leur entrée dans la grande famille des prix littéraires. La première édition du prix de la page 111 a été lancée par Radio Nova. Les sept membres du jury ont seulement jugé la page 111 de livres écrits en français et publiés lors de la rentrée littéraire 2012, « car n'importe quelle page d'un bon livre, prise en hasard, doit pouvoir émouvoir, dégoûter, séduire ou tourmenter son lecteur ».

Le prix, annoncé le 7 novembre sur l'antenne de la radio 111 minutes après le début de l'émission Book Box de Richard Gaitet, a été décerné à Jakuta Alikavazovic, 33 ans, pour La Blonde et le bunker, publié en août dernier aux éditions de l'Olivier et mention spéciale au Prix Wepler-Fondation La Poste lundi dernier. L'auteure a déjà reçu le prix Goncourt 2008 du premier roman pour Corps volatils, chez le même éditeur.

Etaient aussi en lice Lodewijk Allaert (Rivages de l'Est : en kayak du Danube au Bosphore), Jean Cagnard (L'Escalier de Jack), Claro (Tous les diamants du ciel), Charly Delwart (Citoyen Park), Pierre Jourde (Le Maréchal absolu) et Tarik Noui (A nos pères).

Des pages souvent négligées

Une autre page sera bientôt honorée : la page 112. C'est l'éditrice Claire Debru, qui dirige la collection « les Affranchis » chez Nil, qui a déposé, il y a un an, les statuts de ce prix, qui prend en compte l'intégralité de la rentrée littéraire, et qui sera remis le 12 décembre prochain, au café-restaurant Les Nautes (Paris 4), dans une ambiance « underground ». Pourquoi avoir choisi cette page en particulier ? Située « dans le ventre mou » du roman, elle est souvent négligée par l'auteur, l'éditeur et le correcteur, moins pointilleux qu'au début.

« Si une remarquable page 112 est rare, alors il est permis d'espérer que le roman dans lequel elle apparaît soit, lui aussi, remarquable... de bout en bout » : telle est la théorie des 12 jurés éditeurs, journalistes ou écrivains : Grégoire Bouillier, Christophe Bourseiller, Lidia Breda, Claire Debru, Patrick Declerck, Anne Goscinny, Roland Jaccard, Eric Naulleau, Nicolas d'Estienne d'Orves, Pierre-Guillaume de Roux, Bruno Tessarech et Guillaume Zorgbibe.

Mais le prix de la page 112 est aussi un hommage à Woody Allen, qui, dans son film Hannah et ses soeurs, fait dire au personnage d'Elliott à sa belle-soeur dont il est amoureux : « Don't forget the poem on page 112 : it reminded me of you... Page 112 ! » (« N'oublie pas le poème à la page 112 : ça me rappelle toi...»). Grâce à la lecture de cette fameuse page d'un recueil de poèmes de E.E. Cummings, Lee, la belle-soeur, prenant conscience des sentiments d'Elliot à son égard, se met à avoir des sentiments pour lui. Une page magique...





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités