Jeunesse/France 11 septembre Olivier Tallec

Un bel écureuil roux adore son arbre et n'aime rien tant que déguster ses pommes de pin à l'ombre de son arbre. Pas très partageur, le rongeur. Bien sûr, on peut toujours lui objecter que des pommes de pin et de l'ombre, il y en a à foison pour tout le monde. Que nenni, ces choses-là, on sait comment ça commence, mais on ne sait pas comment ça finit, pense notre petit radin, se voyant déjà envahi par une horde affamée d'animaux en goguette sous son pin. Comment protéger sa propriété exclusive ? L'écureuil est avare de partage, mais pas d'idées pour préserver son arbre de la collectivité. Il imagine par exemple un portail d'accès avec digicode. Ou alors une palissade en bois autour de son arbre préféré. Ou, alors, tiens, tiens, pourquoi pas un mur ? Un beau mur long, très très long, impossible à franchir, à escalader, à contourner. Avec son humour léger et pétillant, Olivier Tallec évoque la difficulté à partager et à prêter. Son petit héros est impayable avec sa dégaine, son corps mince toujours sur ses gardes, sa grosse queue rousse et surtout ses yeux tout ronds. Pour lui, l'autre est avant tout un danger. Exactement comme certains humains, il porte la méfiance et la radinerie chevillées au corps. L'évocation de portails blindés à codes secrets pour protéger la sacro-sainte propriété rappelle certaines villas fort bien gardées. Quant au mur très très long que l'animal rêve de bâtir, il nous évoque une certaine frontière entre un pays très très riche et un autre qui l'est beaucoup moins. Irrésistible. Fabienne Jacob

Olivier Tallec
C’est mon arbre
L’École des loisirs
Tirage: 15 000 ex.
Prix: 12,50 € ; 32 p. en coul.
ISBN: 9782211301992

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités