Réfugiés

Très attendue après le succès de Réparer les vivants en 2014, Maylis de Kerangal revient chez Verticales le 15 octobre avec A ce stade de la nuit. Ecrit en 2014 pour les 14es Rencontres littéraires en pays de Savoie et déjà publié en tirage limité à l’occasion de ce festival, ce texte fait écho au drame de Lampedusa, en octobre 2013, au cours duquel 366 migrants africains perdirent la vie. Deux romanciers de cette rentrée ont fait du parcours des réfugiés le cœur de leur fiction : Pascal Manoukian (Les échoués, Don Quichotte)et Hakan Günday(Encore, Galaade) (1). Avec Où est ton frère?Paroles sur les migrants et les réfugiés, Bayard vient de publier, le 24 septembre, les prises de position du pape sur le sujet. Pour décrypter les rouages de l’immigration clandestine, Arthur Frayer livrera un récit immersif, Dans la peau d’un migrant, le 7 octobre chez Fayard. De son côté, Lattès publie le 30 septembre Les bateaux ivres: l’odyssée des migrants en Méditerranée du journalisteJean-Paul Mari. Pour suivre le quotidien des migrants, un beau livre, Parler des camps du XXIesiècle: les étapes de la migration arrive chez Trédaniel le 30 novembre. Enfin, Points réunira en décembre les contributions d’auteurs célèbres (Joann Sfar, Sorj Chalandon, Marie Desplechin...) pour un inédit au profit des réfugiés. P. L.

(1) Voir LH 1048 du 26.6.2015, p. 67.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités