Crise sanitaire

Régions : qui aide qui et comment ?

La librairie L'armitière à Rouen

Régions : qui aide qui et comment ?

Après avoir dévoilé fin novembre son plan de soutien à la filière du livre, le Centre national du livre annonce renforcer son action territoriale en faveur des librairies et des maisons d’édition. En association avec certaines régions, l’instance a intensifié ses aides. Mais les dispositifs d’aide régionaux restent dominés par leur grande variété.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 18.12.2020 à 18h58,
Mis à jour le 18.12.2020 à 19h00

Il n’est pas toujours simple d’y voir clair dans le maquis des aides d’urgence accordées à la filière du livre. S’ils bénéficient des aides du Centre national du livre (CNL), qui leur a alloué plus de 20 millions d’euros cette année pour limiter les effets de la crise sanitaire, les libraires et éditeurs sont aussi soutenus par les Régions. De manière plus ou moins concertées avec le CNL, ces dernières versent des subventions ou accordent des facilités de paiement dans le cadre de plans régionaux spécifiques à la filière du livre ou s’intégrant dans une politique plus globale de soutien à l’économie.

Pour améliorer la lisibilité des aides accordées, le CNL incite les régions à coordonner leurs actions avec les siennes. Certaines se sont prêtées à l’exercice :  Le CNL et les régions Centre-Val-de-Loire, Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont ainsi échangé sur les demandes reçues et sur les résultats de leurs comités d’examen, « afin de s’assurer de la complétude des aides de leurs plans de relance respectifs à la filière du livre », indique le CNL dans un communiqué. L’instance a également collaboré avec les Pays de la Loire pour compléter son fonds de soutien aux libraires et éditeurs de la Région (lire ci-contre).

Il n’en demeure pas moins que les dispositifs en place varient énormément d’une région à l’autre. A l’exception de la Corse, pour laquelle les informations n’étaient pas disponibles, Livres Hebdo les recense ci-dessous.

Auvergne-Rhône-Alpes
En réponse au Covid-19, Auvergne-Rhône-Alpes a créé en juillet 2020 le dispositif exceptionnel d’aide aux libraires « La Région fête le livre ». Doté d’un million d’euros, il a bénéficié à 105 librairies (sur les quelque 250 de la Région) s’étant engagées à mettre en valeur au travers de tables thématiques des auteurs et éditeurs régionaux, ainsi que le patrimoine ou la mémoire régionale. Une subvention exceptionnelle forfaitaire de 1 500 euros a été accordée aux librairies avec un bonus de 1 000 euros pour celles qui ont organisé des rencontres avec des auteurs ou des éditeurs régionaux. La Région avait mis un terme au dispositif en octobre avant de le réactiver le 14 décembre (seuls 250 000 euros sur le million ont été attribués) ; il devrait cette fois courir jusqu’à l’été 2021. A contrario, la Région, si elle soutient l’édition à travers un contrat de filière signé l’été dernier avec la Drac et le CNL, n’a pas mis en place de dispositif d’urgence pour les éditeurs.

Bourgogne-Franche-Comté
Un plan d’urgence général et transversal dédiés aux entrepreneurs de Bourgogne-France-Comté (100 millions d’euros) a été mis en place, dont certaines entreprises du livre ont pu bénéficier. Il a été assorti d’un plan de soutien dédié aux associations (5,6 millions d’euros), dont le livre (hors librairie) a également en partie pu bénéficier. La Région signale aussi un abondement de 20000 euros, en fin d’année, de l’enveloppe dédiée à la création et à l’édition (bourses de résidence et de création pour les auteurs, aide à la publication pour les éditeurs).

Bretagne
Une aide réservée aux éditeurs réalisant un chiffre d’affaires compris entre 30000 et 500000 euros annuels a été mise en place, pour un montant compris entre 1000 et 10000 euros. Pour être éligibles, les candidats doivent notamment justifier d’au moins trois années d’activité et publier au moins un livre par an.

Hauts-de-France
La Région a ouvert un dispositif exceptionnel permettant de compléter à hauteur de 20 %, directement auprès des librairies, l’aide de 571000 euros versée par le CNL à 63 librairies du territoire.

Centre-Val-de-Loire
Un million d’euros ont été consacrés aux acteurs culturels (livre, cinéma, audiovisuel, patrimoine) dans leur ensemble par la région Centre-Val-de-Loire via son agence Ciclic. Les aides ont notamment été versées pour empêcher la fermeture de structures fragilisées par la crise sanitaire. En complément du fonds national de solidarité, la Région a créé le fonds Renaissance, pour les entreprises, et le fonds CARe, pour les associations, sous forme de prêts à taux zéro avec remboursement différé. Elle a aussi autorisé les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à verser des subventions jusqu’à 5000 euros, dont certaines à des librairies.

Grand-Est
Deux soutiens cumulables ont été annoncés aux libraires au printemps dernier :
Un soutien forfaitaire de 1000 euros pour les investissements en équipements afin de permettre la poursuite de la vente (directe, livraisons, retraits en magasin) et le conseil dans le respect des pratiques sanitaires établies pour la protection des clients et des salariés.
Un soutien allant de 1000 à 3000 euros pour l’achat de livres neufs incluant une part d'exemplaires issus de la production régionale.
La Région accompagne aussi depuis 2010 les libraires à travers à travers L’Association des libraires indépendants de l’Est.

Île-de-France
La première région française a attribué une subvention forfaitaire d’un montant de 5000 euros aux commerces culturels ayant subi des pertes d’exploitation suite aux fermetures obligatoires. Les demandes étaient à déposer avant le 10 septembre. Les librairies étaient concernées à condition de réaliser la majorité de leur chiffre d’affaires avec la vente de livres neufs.
   
Normandie
Dans son fonds d’urgence culture, la région annonce deux dispositifs :
Une aide pour les libraires ayant subi une perte de recettes d’exploitation en raison de la fermeture obligatoire (le taux d’intervention régional peut aller jusqu’à 80 % du montant des charges fixes de la structure restant dues).
Et une aide aux maisons d’édition ayant connu des difficultés en raison de l’annulation des manifestations littéraires ou salons (réservée aux structures qui ont connu une baisse supérieure à 50 % de leur chiffre d’affaires réalisé sur les salons ou manifestations par rapport à la même période l’an dernier). L’aide peut aller jusqu’à 80% du manque à gagner.

Nouvelle-Aquitaine
Un nouveau contrat de filière pour la période 2021/2023 associant la Région, l’Etat (Drac Nouvelle-Aquitaine), le CNL et l’Agence Livre Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine (Alca) vient d’être signé. Il prévoit l’accompagnement matériel aux auteurs BD et jeunesse ; le soutien immédiat aux activités littéraires ; l’aide à l’achat de matériel en lien avec un projet d’écriture. La Région annonce aussi un service juridique renforcé et un nouveau service social pour les auteurs.

Occitanie
Pas d’aide spécifique au livre en Occitanie, mais un dispositif global à toutes les entreprises, L’Occal, sous forme d’avances remboursables pour la trésorerie et d’aide à l’investissement pour la mise en place du Click & Collect ou l’animation des réseaux sociaux. L’Occal subventionne aussi les loyers des commerces frappés par les fermetures obligatoires. Malgré l’absence d’aide dédiée au livre, la Région est liée au CNL par une convention depuis trois ans. A ce titre, le CNL est membre de la commission chargée d’examiner deux fois par an les dossiers de demande de subventions.

Pays de la Loire
La Région a ajouté 230000 euros au fonds de soutien de 800000 euros alloué par le CNL aux 57 librairies et aux maisons d’édition de son territoire. 200000 euros ont bénéficié aux librairies et 30000 euros aux éditeurs. Ce montant global correspond à 100% des charges fixes des librairies sur la période de fermeture administrative du premier confinement. En parallèle, le dédoublement du « coupon livre » sur l’e.pass culture et sport a également été mis en place, soit 32 euros à dépenser chez un libraire.

Provence-Alpes-Côte d’Azur
La Région a consacré un fonds d’urgence de 300000 euros pour soutenir 66 librairies de son territoire. Elle dans le même temps maintenu son dispositif de soutien au développement et à l’innovation de la librairie indépendante mis en œuvre en 2017 et qui bénéficié à 32 librairies cette année.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
e

Léonor

il y a 2 mois à 11 h 08

Bonjour, Le Conseil régional a également mis en place en juin 2020 un plan d'urgence édition (200 000 euros) et voté un plan en faveur des auteurs (100 000 euros) mis en oeuvre par l'Agence régionale du Livre.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités