Régis Jauffret fait appel contre DSK | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 21.06.2016 à 13h10 (mis à jour le 21.06.2016 à 14h00) Justice

Régis Jauffret fait appel contre DSK

Régis Jauffret. - Photo OLIVIER DION

Le romancier Régis Jauffret, auteur du roman sur l'affaire du Sofitel La Ballade de Rikers Island (Seuil), a fait appel de la décision du tribunal correctionnel de Paris le condamnant à verser 15000 euros de dommages et intérêts à Dominique Strauss-Kahn. 

Le romancier Régis Jauffret, condamné le 2 juin pour diffamation à l'encontre de Dominique Strauss-Kahn dans son livre La Ballade de Rikers Island (Le Seuil), a décidé de faire appel, a annoncé mardi 21 juin son éditeur.
 
"Pour protéger son droit à la liberté de création, M. Régis Jauffret a décidé de faire appel du jugement de la 17e chambre correctionnelle, rendu à son encontre le 2 juin 2016, à l’initiative de Monsieur Dominique Strauss-Kahn, après la publication de son roman intitulé La ballade de Rikers Island", ont indiqué les éditions du Seuil dans un communiqué.
 
"Les Editions du Seuil, éditeur du livre, soutiennent fermement M. Régis Jauffret dans cette action", souligne l'éditeur. 
 
Régis Jauffret avait été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, le 2 juin, à une amende de 1500 euros avec sursis, ainsi qu’à 10000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral pour certains passages de son ouvrage et à 5000 euros pour des propos tenus à la radio pendant la promotion de son livre. Le tribunal avait en outre interdit "toute nouvelle édition, diffusion et commercialisation de l'ouvrage".
 
Paru en janvier 2014, La Ballade de Rikers Island est inspiré par l’affaire du Sofitel de New York. Le nom de DSK n'est jamais cité dans le roman qui parle cependant du "président d'une institution financière internationale accusé de viol par une femme de chambre".

Le livre s'est vendu à 12100 exemplaires en grand format et à 3700 exemplaires en poche selon GFK. Il est toujours disponible dans ces deux versions.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre