Renaud-Bray met la main sur le troisième distributeur de livres du Québec | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 30.09.2017 à 20h45 (mis à jour le 30.09.2017 à 21h00) Concentration

Renaud-Bray met la main sur le troisième distributeur de livres du Québec

Blaise Renaud, président de Renaud-Bray. - Photo RADIO-CANADA

Avec l'acquisition de Prologue, le géant de la librairie québécoise, qui détient quelque 35 % du marché, s'engage dans un processus de concentration verticale dénoncé d'emblée par les associations de libraires.

Le groupe Renaud-Bray, qui assure quelque 35 % des ventes de livres au Québec avec les librairies Renaud-Bray (30 magasins et un site de vente en ligne), les librairies Archambault (16 succursales), la librairie Olivieri et la librairie anglophone Paragraphe, a annoncé dans un communiqué, vendredi 29 septembre, sa diversification dans la diffusion-distribution avec l'acquisition du distributeur indépendant Prologue.

Troisième distributeur de livres au Québec derrière les Messageries ADP (Québecor) et la Socadis (Madrigall), Prologue distribue les ouvrages de plus de 200 éditeurs québécois et européens parmi lesquels les éditeurs du groupe Média-Participations (Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Fleurus, Mame, etc.), Assimil, Broquet, Calligram, De Mortagne, Druide, Guy Saint-Jean, Les intouchables, Les malins, Magnard-Vuibert, Michelin, Nord-Sud, Pierre Tisseyre, Studyrama, Taschen ou Vigot.

D'après le communiqué de Renaud-Bray, à l'issue de la transaction, Prologue "demeurera une entité distincte des autres sociétés du groupe". Dans une déclaration paradoxale, le P-DG du groupe de librairies estime que « cette acquisition nous permet de garantir une saine diversité dans le secteur de la distribution, où s’est opérée une concentration importante au cours des dernières annéesNous évoluons dans un marché en pleine mutation, et nous avons le souci de contribuer à offrir aux éditeurs et aux détaillants des solutions élaborées sur mesure qui répondent à leurs besoins, poursuit-il. Nous avons toujours défendu l’importance de la bibliodiversité et nous travaillons ardemment au soutien de celle-ci."

Un an après le rachat par Renaud-Bray de l'emblématique librairie indépendante montréalaise Olivieri, celui de Prologue suscite en revanche de vives réactions chez les libraires. Président de l'Association des libraires du Québec (ALQ), Eric Blackburn observe que "Renaud-Bray aura un accès privilégié à certains chiffres et informations concernant les librairies indépendantes et les compétiteurs en général, ce qui, potentiellement, est extrêmement dommageable pour le monde des librairies. L’ALQ se demande si les conditions commerciales pratiquées par Prologue/Renaud-Bray seront les mêmes pour tous", ajoute-t-il en se demandant si Renaud-Bray "jouera franc-jeu et respectera l’indépendance de chacun des acteurs de tous les maillons de la chaîne du livre".

Parallèlement, dans un autre communiqué, la coopérative "Les libraires", qui regroupe 110 librairies indépendantes au Québec, "s’inquiète de la concentration grandissante dans le milieu du livre au Québec". Considérant que le rachat de Prologue par Renaud-Bray "dévoile la stratégie de Renaud-Bray de construire un empire intégré verticalement", elle pointe les risques de "l'accès de Renaud-Bray à des informations commerciales privilégiées, et sur la fragilisation éventuelle de certains acteurs de l’industrie, entre autres les éditeurs, les autres distributeurs et les différents détaillants. Nous surveillerons attentivement les conséquences de cette acquisition sur les pratiques commerciales déployées par le groupe, sur les pressions exercées sur le milieu éditorial local et sur les orientations futures de cette structure de distribution", promet la coopérative "Les libraires".

Fondée en 1976 par Francine Paquette, qui en est toujours présidente, et Guy Saint-Jean, dont les parts ont été rachetées en 1996 par Guy Langlois, président du conseil et chef de la direction, la société Prologue, basée depuis 1990 à Boisbriand, au nord de Montréal, compte aujourd'hui 115 salariés, dont 25 représentants répartis dans trois équipes commerciales.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre