Edition

Russie : vers un partenariat entre Hachette et Eksmo ?

Azbooka-Atticus

Russie : vers un partenariat entre Hachette et Eksmo ?

Le numéro 1 de l’édition en Russie, Eksmo, négocie le rachat de l’un de ses principaux concurrents, Azbooka-Atticus, propriété à 49% du groupe Hachette.

Par Pierre Georges,
Créé le 30.11.2020 à 17h29,
Mis à jour le 30.11.2020 à 18h00

Le premier groupe du marché de l’édition russe, Eksmo, négocie actuellement une prise de participation majoritaire au capital d’Azbooka-Atticus, numéro 3 du même marché. Cette dernière maison est contrôlée à 49% par Hachette Livre et à 51% par le milliardaire russe Alexandre Mamut. D’après le journal économique Kommersant, le propriétaire d’Eksmo, Oleg Novikov, a déposé une demande auprès des autorités russes de la concurrence pour reprendre la part d’Alexander Mamut.

« Les deux parties sont parvenues à un accord sur le transfert de l’action à partir de janvier », affirme le journal russe qui précise toutefois que ces informations n’ont ni été confirmées ni démenties par les intéressés. Contactée par Livres Hebdo, la direction d’Hachette n’a pas souhaité non plus commenter le sujet. Alors que des rumeurs concernant le rachat circulent depuis un an dans la presse russe, les négociations se poursuivraient pour « résoudre le problème avec les actionnaires français », qui « pourraient s’opposer à un tel accord », suggère le Kommersant.

Azbooka-Atticus, dont Hachette Livre est actionnaire depuis 2011 via une société chypriote (Hachette-Atticus Publishing Limited), est né en 2008 de la fusion d’Atticus Publishing avec le plus grand éditeur de Saint-Pétersbourg, Azbooka. Le groupe comprend des maisons comme Machaon en jeunesse, Inostranka et Azbooka en littérature générale, Colibri en illustré. En 2019, les bénéfices nets du groupe s’élevaient à 297 millions de roubles (environ 3,26 millions d’euros).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités