Salinger, propriétaire de Caufield

Salinger, propriétaire de Caufield

J.D. Salinger et 'L'attrape-cœurs' ©DR

Salinger, propriétaire de Caufield

Le juge fédéral a donné raison à J.D. Salinger qui refuse la publication aux Etats-Unis de la suite parodique de L'attrape-coeur.

Par Claude Combet,
avec cc Créé le 15.04.2015 à 21h52

La juge fédérale Deborah Batts a donné raison à l'écrivain J.D. Salinger : le personnage d'Holden Caufield, héros de L'attrape-coeur (The Catcher in The Rye en anglais), lui appartient et est protégé par le copyright.

Cette décision fait suite à la plainte du romancier, “pour atteinte à ses droits d'auteur”, contre Fredrik Colting, qui a écrit sous le pseudonyme de J.D. California, et contre l'éditeur Nicotext, qui devait publier le 15 septembre aux Etats-Unis la suite parodique du livre mythique, sous le titre 60 Years Later Coming Through The Rye.

La publication de l'ouvrage est pour l'instant suspendue : la juge Batts se prononcera dans les dix jours sur son interdiction.

60 Years Later Coming Through The Rye, met en scène “Mr C.” soixante ans plus tard et raconte sa fuite de la maison de retraite, à 78 ans, dans les rues de New York.

Les avocats de Nicotext ont souligné qu'il s'agit “d'une parodie protégée par la loi et non pas d'une suite non autorisée”.

De son côté, l'écrivain, qui se cache depuis de longues années, porte systématiquement plainte contre toute interview et toute biographie.

Ses avocats, qui demandent à ce que le livre ne soit pas publié, ont argué du fait qu'en vertu du droit d'auteur, l'auteur pouvait “garder Hodel Caulfield «gelé» en l'état pour toute la durée du copyright”.

Rappelons que Nicotext, éditeur suédois implanté aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, a publié le roman incriminé le 7 mai au Royaume-Uni sous la marque Windupbird Publishing sans être poursuivi.
15.04 2015

Les dernières
actualités