prix littéraire

Sarah Perret, récipiendaire du prix Anglade 2022

Sarah Perret, récipiendaire du prix Anglade 2022

Sarah Perret, récipiendaire du prix Anglade 2022

Sarah Perret a reçu le 1er octobre le prix Anglade 2022 pour son premier roman La Petite (Presses de la Cité, 2022).

Par Adriano Tiniscopa,
Créé le 04.10.2022 à 12h38

La primo-romancière Sarah Perret a été distinguée par le prix Anglade 2022 pour son livre La Petite (Presses de la Cité, 2022), qui lui a été attribué lors du salon du livre de Royat-Chamalières le 1er octobre. Présidé cette année par l'écrivain et critique Pierre Vavasseur, le prix « récompense un premier roman qui incarne les valeurs d’humanisme et d’universalité qui étaient chères à Jean Anglade », selon le communiqué de l'organisateur. « J’ai mêlé à mes propres rêveries des anecdotes familiales et locales, que j’ai transposées, romancées, découvrant parfois d’étranges coïncidences entre mes personnages « inventés » et des membres de mon arbre généalogique.Ce roman, c’est le paradis ressuscité de l’enfance et d’un monde désormais perdu : celui de mes ancêtres, paysans de Chartreuse – des vies modestes, pétries d’humanité », a expliqué Sarah Perret à propos de son ouvrage.

L'histoire du roman La Petite se situe au XXe siècle, dans un village au pied des montagnes de Chartreuse. Jean et sa petite sœur Ophélie, vivent avec leurs grands-parents Euphoisine et Jules, leur grand-tante Séraphie et leur aïeule, Adèle. Les deux enfants ne connaissent rien de leurs parents excepté les légendes racontées par leurs cousins. Une fois la famille réunie durant la fin des fenaisons, certaines paroles s'échappent.

L'écrivaine Sarah Perret est enseignante, née à Chambéry en 1976, elle a déjà été finaliste du prix de la Nouvelle érotique en 2017 avec son texte « Sparagmos » paru au sein du recueil Ta maîtresse, humblement et autres nouvelles (Diable Vauvert).

Le prix Jean Anglade a été crée en 2018, sous l'égide d'Hélène Anglade, la fille de l'auteur, et à l'initiative de Clarisse Enaudeau, directrice littéraire au sein des Presses de la Cité (qui ont édité l'écrivain auvergnat Jean Anglade jusqu'à sa mort en 2017).

Les dernières
actualités