Cinéma

Sept adaptations envahissent les salles

Photo ROGER ARPAJOU / 2021 CURIOSA FILMS – GAUMONT – FRANCE 3 CINEMA – GABRIEL INC. - UMEDIA

Sept adaptations envahissent les salles

Dans les salles de cinéma le 20 octobre, Illusions perdues, First Cow, Le milieu de l'horizon, Le peuple loup, Zébulon le dragon, Le trésor du petit Nicolas et Vénom.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 19.10.2021 à 18h33,
Mis à jour le 19.10.2021 à 19h00

Illusions Perdues de Xavier Giannoli

Sous la houlette du réalisateur Xavier Giannoli, Illusions Perdues, classique de Balzac est pour la première fois adapté pour le cinéma. Dans les années 1820-30, Lucien (Benjamin Voisin), jeune poète inconnu, a de grandes espérances et veut se forger un destin. Il quitte l'imprimerie familiale et part pour Paris, au bras de sa protectrice (Cécile de France), dont il est l'amant. Bientôt livré à lui-même dans la capitale, le jeune homme va découvrir les coulisses d'un monde voué à la loi du profit et des faux-semblants. Il va côtoyer un univers où tout s'achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes. Le casting six étoiles, complété par Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu, va embarquer le spectateur après avoir emballé la critique. Le roman d'Honoré de Balzac, issu La Comédie humaine, a été réédité, en 2013, par Gallimard pour sa collection Folio classique, avec en couverture, l'affiche du film. Il est également disponible chez Classiques Garnier et au Livre de Poche. 



First Cow de Kelly Reichardt

Cette semaine, il sera possible de découvrir une fable sur l’Histoire des Etats-Unis, avec First Cow. Le nouveau long-métrage de Kelly Reichardt, qui a remporté le prix du Jury de la 46e édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, se déroule au début du XIXe siècle, sur les terres encore sauvages de l’Oregon. Cookie Figowitz, un humble cuisinier, se lie d’amitié avec King-Lu, un immigrant d’origine chinoise. Rêvant tous deux d’une vie meilleure, ils montent un modeste commerce de beignets qui ne tarde pas à faire fureur auprès des pionniers de l’Ouest, en proie au mal du pays. Le succès de leur recette tient à un ingrédient secret : le lait qu’ils tirent clandestinement chaque nuit de la première vache introduite en Amérique, propriété exclusive d’un notable des environs. First Cow, adapté du roman The Half-Life de Jonathan Raymond (Bloomsbury USA), a été présenté en compétition à la 70e édition de la Berlinale, le Festival international du film de Berlin. A noter que, jusqu’au 24 octobre, le Centre Pompidou propose une rétrospective des films de Kelly Reichardt en présence de la réalisatrice.




Le milieu de l'horizon de Delphine Lehericey
 
L'oeuvre de Roland Buti arrive pour la première fois sur grand écran. La réalisatrice Delphine Lehericey adapte Le milieu de l'horizon, paru en 2013 chez Zoé. Porté par le quatuor Laetitia Casta, Clémence Poésy, Luc Bruchez et Thibaut Evrard, le film dramatique se déroule durant la grande sécheresse de 1976. Sous le soleil implacable de cet été là, Gus (Luc Bruchez) quitte l’enfance. La nature se désagrège, les sentiments s’exacerbent, le noyau familial éclate : tout craque et se fissure jusqu’à ce que l’impensable arrive. Les orages tant espérés balaieront une campagne épuisée et emporteront un monde avec eux. Le roman de Roland Buti a été réédité, le 18 juin 2020, par les éditions Zoé, avec en couverture, l'affiche du film. 



 
Le peuple loup de Tomm Moore et Ross Stewart

L'histoire autour du folklore irlandais porté par Tomm Moore et son studio Cartoon Saloon touche à sa fin. Après les magnifiques Brendan et le secret de Kell (2009) et Le Chant de la Mer (2014), le réalisateur revient avec Le peuple loup de Tomm Moore et Ross Stewart. Le film d'animation a pour décor l'Irlande, où au temps des superstitions et de la magie, Robyn, une jeune fille de 11 ans, aide son père à chasser la dernière meute de loups. Mais un jour, lors d’une battue en forêt, Robyn rencontre Mebh, petite fille le jour, louve la nuit. Désormais pour Robyn, ayant rejoint elle aussi le peuple des loups, la menace ne vient plus des loups, mais bien des hommes. Pour concevoir ce film, les créateurs ont "puisé leur inspiration chez plusieurs de nos créateurs favoris et avons même incorporé le style des romans graphiques, ainsi que leur mise en scène dans notre film d’animation." En parallèle de sa sortie en salles, décalée de plusieurs mois, l'éditeur Nobi Nobi a publié, le 24 février les aventures fantastiques de Robyn et Mebh dans un album. Cette adaptation en BD a été "particulièrement exaltante" pour le réalisateur. Ils en ont profité pour "ajouter des pages originales présentant le contexte du film et la légende des Wolfwalkers en bonus pour les lecteurs." précise Tomm Moore à Nobi Nobi. 


 
Zébulon le dragon et les médecins volants de Sean Mullen

Le court métrage d’animation de Sean Mullen est adapté des livres éponymes de Julia Donaldson et Axel Scheffler. Ce format court suit l'équipe des médecins volants, composée de Princesse Perle, Messire Tagada et Zébulon le dragon. Tous ensemble, ils soignent toutes sortes de créatures jusqu’au jour où la tempête les oblige à atterrir au château. Une princesse médecin ? Le roi ne l'entend pas de cette oreille, mais Perle est bien décidée à mener la vie qu'elle a choisie. Les histoires du duo parcourent le monde et enchantent petits et grands. Zébulon le dragon et les médecins volants arrive en France, en 2016 chez Gallimard Jeunesse avec une traduction de Catherine Gibert. L'ouvrage jeunesse a été réédité par Gallimard Jeunesse, à la fin du mois de septembre 2021. L'univers de Zébulon le dragon s'est décliné en livre audio, dans la collection "Ecoutez lire". 



Le Trésor du Petit Nicolas de Julien Rappeneau

Le Petit Nicolas revient pour un troisième opus librement adapté de l'oeuvre de René Goscinny et Sempé. Après Le Petit Nicolas (2009) et Les Vacances du Petit Nicolas (2014) de Laurent Tirard, Julien Rappeneau reprend le flambeau. Dans le monde paisible du Petit Nicolas, il y a Papa (Jean-Paul Rouve), Maman (Audrey Lamy), l’école, mais surtout, sa bande de copains. Ils s’appellent Les Invincibles, mais ils sont avant tout inséparables. Du moins le pensent-ils. Car quand Papa reçoit une promotion et annonce que la famille doit déménager dans le sud de la France, le petit monde de Nicolas s’effondre. Comment imaginer la vie sans ses meilleurs amis ? Sans les croissants d’Alceste, les lunettes d’Agnan, les bêtises de Clotaire, loin de leur cher terrain vague ? Aidé par ses copains, Nicolas se met en quête d’un mystérieux trésor qui pourrait lui permettre d’empêcher ce terrible déménagement. A l'occasion de la sortie en salles du Trésor du Petit Nicolas, Emmanuelle Lepetit a publié le roman du film chez Imav éditions. Tandis que, Fabienne Gambrelle a édité un album photos du film, chez Aedis. La première publication en France des aventures de l’écolier imaginé par Sempé et Goscinny remonte au mois de mars 1959, dans un numéro de Sud-Ouest Dimanche.



Venom: Let There Be Carnage d'Andy Serkis

Rien de tel qu'un film sur un antihéros pour finir la semaine. Le personnage de Venom, issu de l'univers de Marvel, revient dans un second épisode réalisé par Andy Serkis. Tom Hardy endosse de nouveau le symbiote noir, pour combattre Carnage, l'un des plus grands méchants du monde de Spider-Man. Le film est tiré de la bande dessinée originale de Roger Stern, Tom DeFalco, Mike Zeck, Ron Frenz (Marvel Comics). Créé par David Michelinie et Todd McFarlane, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comics The Amazing Spider-Man #252 en mai 1984. En France, les comics avec Venom sont parus chez Panini Comics. 


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités