Avant-Critique Essai

Stefan Le Courant, "Vivre sous la menace. Les sans-papiers et l’État" (Seuil) : Tragédies invisibles

Stefan le Courant - Photo © Astrid di Crollalanza

Stefan Le Courant, "Vivre sous la menace. Les sans-papiers et l’État" (Seuil) : Tragédies invisibles

À partir de témoignages et de son expérience associative, Stefan Le Courant raconte la peur qui pèse sur le quotidien des sans-papiers en France.

J’achète l’article 1.5 €

Par Marie Fouquet ,
Créé le 22.04.2022 à 16h00 ,
Mis à jour le 22.04.2022 à 19h28

Des « vagues de migrants » qui font les titres de presse aux photos de foules qui marchent sur les routes de l'exil ou traversent les mers dans des semi-rigides quasi immergés sous le poids des passagers... Les mots comme les images employés pour désigner les exilés les présentent souvent comme une masse uniforme et menaçante, niant ainsi la singularité de ces existences.

Dans Vivre sous la menace, Stefan Le Courant restitue son expérience de bénévole à la Cimade, association chargée d'accompagner les réfugiés et les migrants dans la régularisation de leur situation. Parallèlement à ses recherches en ethnologie, il se rend, de novembre 2005 à mars 2009, au commissariat de Choisy - devenu un local de rétention - pour porter assistance aux étrangers irréguliers enfermés à la suite d'un contrôle de papiers et suspendus à la décision de la préfecture pour une libération, un enfermement prolongé, une possible expulsion.

Stefan Le Courant a réalisé plus de trois cents entretiens pour sa mission et présente une quarantaine de témoignages dans ce livre. Des parcours que l'on suit parfois jusqu'à la régularisation, et à travers lesquels on découvre, abasourdis, le caractère aléatoire des décisions et des demandes pour compléter un dossier, et la déshumanisation à laquelle mènent les pratiques des institutions policières et judiciaires.

Dans de nombreux cas, le processus censé mener à une expulsion débouche sur une remise en liberté, souvent grâce à l'accompagnement acharné d'associations comme la Cimade. Entre-temps, les équilibres fragiles - travail, relations - sont souvent abîmés voire brisés. S'en sortir est alors un perpétuel recommencement. Il faut sans cesse se cacher, veiller chaque seconde au danger, utiliser les papiers de proches, quitte à se perdre entre de multiples identités.

Stefan Le Courant met en lumière les ressorts d'une cruelle réalité politique. La distinction entre ceux qui ont des papiers et ceux qui n'en ont pas mène à la marginalisation d'existences marquées par l'attente, la précarité, le racisme et la peur. Entre l'enquête sociologique, le récit et l'analyse politique, Stefan Le Courant dessine une « anthropologie de la menace » qui révèle des voix et des parcours douloureux.

Stefan Le Courant
Vivre sous la menace. Les sans-papiers et l'Etat
Seuil
Tirage: 2 000 ex.
Prix: 23 € ; 368 p.
ISBN: 9782021364972

Les dernières
actualités