Un bon premier semestre pour Editis | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 26.07.2019 à 09h48 (mis à jour le 26.07.2019 à 14h13) Résultats financiers

Un bon premier semestre pour Editis

Le siège d'Editis
au 30, place d'Italie à Paris. - Photo OLIVIER DION

Hormis le secteur éducation, toutes les activités d'Editis enregistrent une progression du chiffre d'affaires.

Le groupe Vivendi a publié jeudi 25 juillet ses résultats semestriels. Editis, désormais filiale intégrée depuis le 1er février, a contribué au chiffre d’affaire du conglomérat à hauteur de 260 millions d’euros de chiffre d’affaires, sur cinq mois, soit une hausse de 1,2% par rapport à la même période de 2018.
 
"Depuis le 1er février 2019, le chiffre d’affaires des maisons  Littérature, Pratique & Jeunesse s’établit à 125 millions d’euros, en progression de 3,3 % sur une base pro forma cinq mois en 2018" explique le document financier. Les bonnes performances d’Editis reposent sur le lancement de livres d’auteurs populaires : Michel Bussi (Presses de la Cité), Marc Levy (Robert Laffont-Versilio), Raphaëlle Giordano (Plon), Franck Thilliez (Fleuve) et Bernard Minier (XO).
 
Le chiffre d’affaires de l’activité Education & Référence s’établit à 53 millions d’euros, en recul de 6,3 % dans un contexte de pré-réforme  scolaire.  L’année 2019 sera marquée en effet par la réforme des programmes de lycée. Cette dernière devrait favoriser l’activité du troisième trimestre 2019.

Poursuite de la transformation du groupe
 
Enfin, le chiffre d’affaires de l’activité de Diffusion & Distribution  des éditeurs tiers s’élève à 82 millions d’euros, en croissance de 3,5 %, avec la parution notamment  d’Une évidence  (Michel Lafon), le dernier titre d’Agnès Martin-Lugand et la prise en diffusion d’un nouvel éditeur, Le Cerf.
 
Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) du deuxième groupe éditorial français s’établit à 4 millions d’euros depuis le 1er février 2019.
 
Vivendi annonce par ailleurs la poursuite de la transformation d’Editis avec la montée en puissance du projet Copernics (impression numérique à la commande), dont la production a augmenté de 45 % au premier semestre 2019, avec 1,3 million d’exemplaires produits, l’intégration de Lizzie (livre audio) à l’offre de Canal + et le développement du catalogue de livres lus, ainsi que l’acquisition du groupe d’édition l’Archipel (6 millions d’euros de C.A.).
 
Le groupe, qui possède Canal +, Universal Music, GameLoft et Havas, a enregistré un C.A. de 7,353 milliard d’euros au premier semestre, en forte progression (+13,6%), avec un triplement du résultat net (520M€).
 
close

S’abonner à #La Lettre