Un élu FN débouté face aux éditions du Moment | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 24.05.2016 à 19h22 (mis à jour le 24.05.2016 à 22h29) Justice

Un élu FN débouté face aux éditions du Moment

Conseiller régional Front National en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Philippe Vardon s'estimait diffamé pour avoir été présenté comme faisant le salut nazi dans une assemblée de skinheads.

Le tribunal de grande instance de Nice a débouté Philippe Vardon de son assignation en diffamation contre Yves Derai et Marie-Pierre Bourgeois, respectivement responsable des éditions du Moment et auteure de Rose Marine - Enquête sur le Front national et l'homosexualité publié le 7 avril par la maison. Le plaignant, élu sur la liste du Front national au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, est condamné aux dépens et à 3000 euros de frais de procédure à régler à l'auteure, à l'éditeur et aux éditions du Moment.

Philippe Vardon, un proche de Marion Maréchal-Le Pen, s'estimait diffamé par un passage du livre rappelant son apparition dans un documentaire datant de 1998, "faisant le salut nazi en entonnant un hymne antisémite". S'il ne contestait pas sa présence dans ce documentaire qui filmait un rassemblement de skinheads, chantant lui-même micro à la main, il contestait avoir effectué ce salut.

C'était une nuance superflue pour le tribunal, qui rappelle dans son ordonnance de référé prononcée le 20 mai, les circonstances de cette manifestation où "Monsieur Philippe Vardon a bien entonné en 1998, une chanson néonazie au milieu d'une forêt de bras tendus et muni d'un micro au poing".

"Nous sommes la Zyklon Army, l'armée des skin heads", peut-on entendre dans ce documentaire, selon un article du Point cité en référence, précisant qu'il s'agit de l'œuvre du groupe néonazi Evil Skins, mentionné dans l'ordonnance. "Le Zyklon B fut utilisé comme gaz mortel dans les camps de concentration allemands", rappelle également l'article, cité dans le jugement.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre