édition

Un guide gratuit sur les violences faites aux femmes

Un guide gratuit sur les violences faites aux femmes

Alma propose le téléchargement gratuit d'un guide juridique sur les violences faites aux femmes. 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 31.03.2020 à 17h27,
Mis à jour le 31.03.2020 à 18h00

Alma a annoncé, mardi 31 mars, la mise en en place du téléchargement gratuit de la version numérique du Guide des femmes victimes de violence, rédigé par deux avocates, Céline Marcovici et My-Kim Yang-Paya. 

"L'idée m'est venue dès le premier ou le deuxième jour du confinement, après avoir entendu parler de l'accroissement des violences, prévisibles en période de confinement", explique l'éditeur Jean-Maurice de Montremy, qui a d'abord proposé l'ouvrage en promotion avant de le proposer gratuitement. 

​​​Le guide "est davantage destiné à l'entourage et à toute personne qui voudrait venir en aide aux femmes exposées qu'aux victimes elle même", poursuit-il. L' ouvrage concerne les femmes exposées à la violence conjugales mais également les victimes de toutes formes de violences. Publié initialement en 2016, le guide a été mis à jour en 2019 par les auteures. 

Le confinement, une séquestration légitimée

Avocates de profession, Céline Marcovici et My-Kim Yang-Paya répondent à toutes les questions que les victimes, leurs proches, l’entourage et les services spécialisés peuvent se poser. Elles étudient toutes les formes de violence, qu’elles soient physiques ou morales, et rappellent la marche à suivre selon les cas de figure. Elles signalent les principales institutions et associations auxquelles s’adresser, ainsi qu'un lexique juridique. 

Jeudi 26 mars, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a invité les femmes victimes de violence conjugales à se rendre dans une pharmacie pour alerter les professionnels de leur situation, avec un nom de code, afin de contourner la difficulté d'appeler le 3919 en étant "séquestré" légalement avec un conjoint violent.

Dans tous les pays confinés, de la Chine à l'Australie, on constate une forte hausse des violences conjugales. En France, le ministre de l'Intérieur avançait qu'« en zone gendarmerie », les violences ont augmenté de « 32 % en une semaine », et dans la zone de la préfecture de police de Paris, elles ont été en hausse de « 36 % en une semaine ».

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités