Premier tirage à 60 000 exemplaires, mise en place à 36 000 exemplaires, retirages pour 45 000 au total : Capital et idéologie, la nouvelle somme (1 232 pages) de Thomas Piketty qui explique pourquoi le monde ne va pas bien et comment le refaire fonctionner, apparaît en tête du palmarès des essais, soutenue par une promotion digne d'un best-seller de fiction. Depuis son précédent livre (Le capital au XXIe siècle, 250 000 exemplaires), l'économiste est devenu une référence mondiale dans l'analyse des causes profondes d'une crise qui déstructure toutes les sociétés. L'enjeu de Capital et idéologie apparaît donc majeur dans le débat actuel, et pour Le Seuil qui l'a entouré d'une attention toute particulière, insiste Séverine Nikel, directrice éditoriale pour les sciences humaines.

Après plusieurs années de recherche et toute une année d'écriture, Thomas Piketty continue de porter son livre par une présence médiatique organisée et déterminée, fort de son expérience et de son talent pour cette exposition, qui conforte aussi sa diffusion future à l'étranger : 18 contrats de cession sont déjà signés, et 3 sont en discussion avancée.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités