Essai/France 2 octobre Sous la direction de François-Xavier Fauvelle et Isabelle Surun

On doit à François-Xavier Fauvelle d'avoir révélé aux lecteurs français dans Le rhinocéros d'or (Alma, 2013) l'histoire ancienne de l'Afrique. Celui qui inaugure cet automne sa chaire d'« Histoire et archéologie des mondes africains » au Collège de France dirige avec Isabelle Surun un formidable Atlas historique de l'Afrique qui doit aussi beaucoup au cartographe Guillaume Balavoine. Les cinq parties chronologiques permettent d'un coup d'œil de saisir la richesse du continent, des premiers balbutiements humains aux récentes migrations.

On voit bien la difficulté qu'il y a à se saisir d'un tel monde hétérogène où la porosité semble être la règle. L'ouvrage s'adapte donc avec subtilité à ce territoire particulier. « Il joue sur les échelles en alternant des présentations panoramiques des grandes dynamiques politiques ou économiques qui traversent et structure le continent aux différentes périodes. »

Sont ainsi traités les multiples berceaux de l'humanité, l'art rupestre, l'ouverture sur la Méditerranée, la connexion au monde islamique, la fin des royaumes chrétiens, la civilisation swahilie, l'émergence de nouveaux acteurs économiques avec l'installation des comptoirs commerciaux européens du XVe au XVIIIe siècle, les sultanats, les royaumes, l'Ethiopie, le Kongo, les traites négrières, les reconversions économiques après la fin des traites extérieures qui voit l'intensification de l'esclavage interne, les explorations à partir de la fin du XVIIIe siècle, la domination coloniale, les missions chrétiennes, le tournant de la Première Guerre mondiale, les révoltes anticoloniales, les indépendances, les politiques sanitaires, les régimes politiques, l'apartheid, les migrations.

Dans le monde de réseaux, la géographie n'a jamais constitué un obstacle. « Le Sahara n'a jamais été une barrière aux échanges économiques et culturels, pas plus que la forêt équatoriale n'a empêché la diffusion de la métallurgie du fer ou des langues bantoues. » En donnant à voir ce passé, les auteurs montrent la capacité de l'Afrique à « faire histoire ». Avec cet Atlas, l'Afrique n'est plus fantôme.

François-Xavier Fauvelle et Isabelle Surun (dir. )
Atlas historique de l'Afrique
Autrement
Tirage: 5 000 ex.
Prix: 24 euros ; 96 p.
ISBN: 9782746751149

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités