Hibook a lancé ce vendredi 26 mars la première application iPhone dédiée à un écrivain. Disponible sur l'AppStore gratuitement, la société de Jérôme Bouteiller (rédacteur en chef adjoint de 01.net) a développé une application (gratuite) pour Tatiana de Rosnay. Plutôt promotionnelle, on y retrouve la biographie de l'auteure, sa bibliographie, son agenda et des actualités. D'autres services sont attendus, plus interactifs, tout comme une version anglophone.

Actuellement en discussion avec quatre maisons d'édition, Hibook cherche à offrir une nouvelle porte d'entrée vers le livre, en passant par les auteurs, pariant notamment sur la notoriété des écrivains, bien plus grande que celle des éditeurs.

Ciblant les 15-40 ans, qui passent de plus en plus de temps sur des supports nomades comme l'iPhone, ces applications pourraient s'avérer bien plus prescriptrices pour vendre des ouvrages littéraires que des magazines imprimés ou des blogs spécialisés.

Hibook démarche les agents et les éditeurs, avec une offre « à la carte », du service basique à des contenus enrichis comme la consultation des bonnes feuilles ou la modération des commentaires de lecteurs. Une offre « Premium » est envisagée avec des contenus exclusifs. La gestion des flux peut être administrée aussi bien par la société, pour un coût variable selon la fréquence et le volume des informations à diffuser, que par un responsable multimédia ou une attachée de presse.

Autrement dit, même les auteurs les plus technophobes peuvent être présents sur ce type d'outils. Jusque-là, les éditeurs étaient plus intéressés par la visibilité d'un livre, afin de le vendre en format numérique. Mais l'arrivée de la géolocalisation sur des sites comme Facebook ou Twitter va permettre de croiser les aspirations d'un lecteur avec sa librairie la plus proche et la disponibilité d'un ouvrage. Hibook prépare des applications équivalentes pour d'autres appareils comme Google Androïd ou Samsung Omnia.

26.03 2010

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités