Une bibliothèque éphémère pour les fêtes | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 05.01.2018 Deauville

Une bibliothèque éphémère pour les fêtes

Pour les fêtes de fin d’année, la bibliothèque municipale de Deauville a créé un lieu éphémère proposant une "Salle de jeu de Noël" avec une offre globale axée sur les loisirs. - Photo NAIADE PLANTE

En attendant le grand équipement qui rassemblera en 2019 une médiathèque, un musée, des espaces d’exposition et des résidences d’artistes, la bibliothèque municipale de Deauville multiplie les initiatives originales pour faire vivre le service de lecture publique auprès des habitants, notamment en créant des lieux éphémères (1). Pour les fêtes de fin d’année, l’équipe a proposé une "Salle de jeu de Noël" installée au Point de vue, un espace dédié aux manifestations culturelles, idéalement situé en front de mer.

L’objectif était d’attirer le public avec une offre globale centrée sur les loisirs au sens large, proposant une sélection de livres et magazines autour de l’art de vivre, des loisirs créatifs, de la gastronomie, mais aussi 500 jeux de toute nature, des animations, et même une buvette où les visiteurs pouvaient faire une pause devant un café, un chocolat chaud ou bien un verre de cidre, la bibliothèque ayant obtenu la licence IV pour cet événement. "Nous avons voulu proposer un lieu autour du plaisir d’être ensemble et de faire ensemble", résume Gwenaëlle Lancelot, directrice de la médiathèque de Deauville. Sur 300 m2, le public a pu jouer à la console de jeu PS4, participer à un atelier de création de bougies, tester les casques de réalité virtuelle, utiliser une imprimante 3D, jouer au baby-foot, décorer des maisons en carton, ou se relaxer dans un fauteuil de massage. L’activité qui a suscité le plus d’engouement est l’atelier de sublimation permettant de personnaliser des objets fournis par la bibliothèque - porte-clés, mugs, sacs - avec des photos apportées par les participants.

Le succès a été tel que l’opération, initialement prévue du 26 au 30 décembre, a été prolongée jusqu’au 6 janvier. "Nous avons reçu plus de 300 personnes par jour, on a été complètement dépassé par les événements, se réjouit Gwenaëlle Lancelot. On a vu beaucoup d’adolescents et de jeunes adultes qu’on a du mal habituellement à faire venir à la bibliothèque."

Le public n’avait sans doute pas toujours conscience d’entrer dans un espace géré par la bibliothèque municipale, mais l’un des enjeux de cette opération était bien de faire découvrir aux visiteurs le programme des Franciscaines, bâtiment historique qui accueillera après sa rénovation la future médiathèque et dont les photos sont exposées en bonne place dans la salle Point de vue.

Véronique Heurtematte

(1) Voir "Un kiosque en ville", dans LH 1081 du 15.4.2016, p. 33.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre