Cinéma

Une échappée belle pour commencer l'année

Donald Sutherland et Helen Mirren dans L'échappée belle

Une échappée belle pour commencer l'année

Deux octogénaires en vadrouille pour rejoindre la maison d'Hemingway, un vieux Lion qui rugit ses discours et une ex-skieuse qui devient organisatrice de parties de poker: des livres au cinéma, l'année commence sous le signe de la diversité des genres.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 03.01.2018 à 14h24,
Mis à jour le 03.01.2018 à 15h00

En salles ce 3 janvier 2018, L'échappée belle, le nouveau film de Paolo Virzi, à qui l'on doit Les opportunistes et Folles de joie. Il s'agit de l'adaptation du roman de Michael Zadoorian, Le cherche-bonheur, paru chez Fleuve noir en 2010, en poche chez 10-18 en 2011 et en version numérique en 2013. L'ensemble des versions s'est vendu en France à 45000 exemplaires. L'auteur publiera en mai aux Etats-Unis son troisième roman, Beautiful Music, chez Akashic.

L'échappée belle est le nom du camping-car d'Ella et John Spencer, deux octogénaires mariés depuis près de 60 ans, souffrant l'une d'un cancer généralisé l'autre de la maladie d'Alzheimer. Ils s'offrent une dernière virée avant le grand départ, en partant à Key West, pour visiter la maison d'Ernest Hemingway (dans le livre, ils choisissent la mythique route 66).
 
Le film avait été en compétition à Venise et a valu une nomination aux Golden Globes pour Helen Mirren, qui donne la réplique à Donald Sutherland dans ce road-movie caustique et tendre. Tourné l'an dernier, le cinéaste a aussi profité de la campagne électorale présidentielle américaine pour montrer le pays de Donald Trump à travers un couple éduqué et érudit.
 

Et aussi: deux histoires vraies...

Les heures sombres de Joe Wright raconte un mois dans l'Histoire du Royaume-Uni: celui qui s'étend entre la nomination de Winston Churchill (méconnaissable Gary Oldman) et le sauvetage des troupes britanniques de Dunkerque, entre mai et juin 1940. Churchill est alors détesté par ses pairs, méprisé par le Roi, incompris par les militaires. Cette reconstitution des coulisses du pouvoir, où l'Empire britannique est à deux doigts de se compromettre avec l'Allemagne nazie, est un scénario original. Mais Churchill est une star en librairie. Après Les sautes d'humour de Winston Churchill de Dominique Enright (Payot, novembre 2017), Exley publiera L'esprit et la sagesse de Winston Churchill le 25 janvier. On retrouvera aussi ses Discours de guerre publié chez Tallandier en 2009, et réédité cette semaine, avec un bandeau rappelant la sortie du film: le scénario s'articule en effet autour de trois discours majeurs du politicien.

Le grand jeu de Aaron Sorkin, avec Jessica Chastain, est l'adaptation de l'autobiographie de Molly Bloom, ancienne championne de ski passée organisatrice de parties de poker pour le gotha hollywoodien, avant d'être dans le viseur du FBI. HarperCollins sort le livre aujourd'hui.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités