Patrimoine

Une exposition de manuscrits rares marocains à l’IMA

Photo DR

Une exposition de manuscrits rares marocains à l’IMA

Invité d’honneur de Livre Paris, le Maroc expose à l’Institut du monde arabe, du 23 mars au 6 avril, une sélection d’ouvrages précieux, dont certains présentés pour la première fois au public.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 22.03.2017 à 16h51,
Mis à jour le 22.03.2017 à 19h55

L’Institut du monde arabe (IMA), à Paris, accueille du 23 mars au 6 avril l’exposition "Splendeurs de l’écriture au Maroc, manuscrits rares et inédits".

Elaborée dans le cadre de l’invitation faite par le salon Livre Paris au Maroc, pays invité d’honneur de l’édition 2017, cette manifestation présente une sélection de documents exceptionnels, dont certains sont présentés pour la première fois au public.
 
Symboliquement, "Le Maroc et le respect des croyances" constitue le premier axe thématique de l’exposition et présente un Coran sur parchemin datant du IXe siècle, un Evangile traduit en arabe du XIIe siècle et un Rouleau de Torah écrite sur parchemin dans un coffret en cuir, jamais exposé auparavant. Le parcours se poursuit au fil de 5 autres thèmes : Les livres, piliers de l’Etat marocain, L’histoire séculaire du Maroc, L’intérêt des sultans et des rois du Maroc pour les livres et les bibliothèques, L’importance des savants marocains dans les sciences, La calligraphie au cœur des arts.
 
Les ouvrages proviennent de plusieurs institutions marocaines parmi lesquelles le ministère des Habous et des affaires islamiques, la Bibliothèque royale et la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, à Rabat, la Bibliothèque Qaraouiyne, à Fès.
 
"Le Maroc est très fier de la richesse de son patrimoine écrit. Cela a été difficile de faire un choix dans toutes ces collections, confiait Bahija Simou, directrice des Archives royales du Maroc et commissaire générale de l’exposition, à Livres Hebdo, la veille de l’inauguration. J’ai élaboré un parcours qui montre l’importance du livre dans la culture marocaine, et qui éclaire sur la production intellectuelle à chaque étape de l’histoire du Maroc. Les ouvrages ont été sélectionnés pour les sujets qu’ils traitent mais également pour la qualité de leurs calligraphies et de leurs enluminures".

L'exposition présente également une série d'objets parmi lesquels un écritoire composé de deux encriers et d'un plumier datant du XIXe siècle, ou encore une planche à Coran en bois de cèdre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités