Autobiographie d'un poulpe

Animaux 

Le coup de foudre pour l'éthologie a lieu à la fin des années 1980, alors que Vinciane Despret étudie la psychologie à Liège, après un cursus en philosophie. Un séjour dans le désert du Néguev avec l'ornithologue israélien Amotz Zahavi, spécialiste des passereaux d'Arabie, lui fournira l'expérience révélatrice. Plus tard, l'émotion ressentie à l'écoute du chant d'un merle déclenchera l'écriture d'Habiter en oiseau. Ces derniers temps, c'est avec les araignées chères à l'artiste Tomás Saraceno qu'elle philosophe. Et avec les pieuvres, actrices d'une performance qui se jouera en novembre prochain dans le cadre d'une carte blanche au Centre Pompidou.     

Rencontres 

Celles avec Isabelle Stengers et Bruno Latour ont été décisives, il y a trente ans, à l'époque où l'université ne prenait pas très au sérieux les sujets qui l'enthousiasmaient. Isabelle Stengers lui fera rencontrer Philippe Pignarre aux Empêcheurs de penser en rond, qui rééditent son livre fondateur, Naissance d'une théorie éthologique. La danse du cratérope écaillé. En 2011, les deux amies codirigent l'ouvrage collectif Les faiseuses d'histoire. Que font les femmes à la pensée ?
 

Bio express de Vinciane Despret

1959 Naissance à Anderlecht (Belgique).

1991 Début d'une thèse sur les émotions à Liège.

2007 Commissaire scientifique de l'exposition Bêtes et hommes à Paris, La Villette.

2021 Avec qui venez-vous ?, thème de sa programmation en tant qu'invitée intellectuelle de l'année au Centre Pompidou.

Territoire

Vinciane Despret s'est intéressée aux manières dont les oiseaux délimitent et partagent leur territoire. Mais le territoire, c'est aussi pour elle celui des sciences naturelles et sociales dont elle brouille les frontières. Avec Autobiographie d'un poulpe et autres récits d'anticipation, elle fait un nouveau pas de côté en s'aventurant un peu plus loin dans la fiction après s'être longtemps tenue cachée derrière les récits des scientifiques.

Préface

Elle aime « penser avec les autres » : après Baptiste Morizot (Sur la piste animale) - lui-même postfacier d'Habiter en oiseau dont il a soufflé le titre -, Donna Haraway (Manifeste des espèces compagnes) ou Frédéric Keck (Les sentinelles de l'épidémie. Chasseurs de virus et observateurs d'oiseaux aux frontières de la Chine), elle signe par complicité amicale la préface du livre de Sarah Mc Mullin La confiance, une clé pour la naissance (Bayard, mai 2021).      

 

Résumé d'Autobiographie d'un poulpe

Des araignées qui chantent en vibrant, des wombats qui ont le sens du sacré, des poulpes écrivains, ça n'existe pas, ça n'existe pas. En fait, si. Contrairement à ce que chante la comptine, ça existe. Du moins dans l'imagination, débridée comme jamais, de Vinciane Despret. S'appuyant sur les travaux les plus avancés des éthologues contemporains et les débordant, la philosophe s'amuse à anticiper les découvertes des scientifiques du futur. Trois contes spéculatifs où l'incroyable appartient autant à la fiction qu'au réel.

Joie 

« Chercher la joie où elle est » est le moteur de cette chercheuse et enseignante passionnée. Si devant « la catastrophe qui nous arrive », elle juge nécessaire la dénonciation, elle ne la pratique pas. « La philosophie, c'est un tempérament. » Le sien l'attire partout où il y a de l'intelligence et de la poésie. « Il n'y a jamais de révélations dans mes livres. Je cherche à activer l'intérêt, à intensifier la visibilité collective à l'égard de ce qui est encore là. » En décrivant, en racontant.

Vinciane Despret
Autobiographie d'un poulpe et autres récits d'anticipation
Actes Sud
Tirage: 8 000 ex.
Prix: 19 € ; 160 p.
ISBN: 9782330147631

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités