Virginie Despentes et Evelyne Bloch-Dano au Femina | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 04.06.2015 à 20h17 (mis à jour le 05.06.2015 à 11h04) Prix

Virginie Despentes et Evelyne Bloch-Dano au Femina

Evelyne Bloch-Dano et Virginie Despentes - Photo F. MANTOVANI, J.-F. PAGA

Suite à la démission de Diane de Margerie, Evelyne Bloch-Dano a été élue à la quasi-unanimité au jury du Femina qui retrouve une douzième membre en la personne de Virginie Despentes. 

Alors que les dames du Femina tenaient ce jeudi 4 juin leur traditionnelle réunion pré-rentrée littéraire, pour discuter de leurs lectures de l'été, Evelyne Bloch-Dano a été élue à la quasi-unanimité membre du jury en remplacement de Diane de Margerie, qui a démissionné pour raisons de santé et devient membre d'honneur.

Biographe, essayiste, Evelyne Bloch-Dano est l'auteure d'une oeuvre souvent primée et traduite où l'on retiendra, entre autres, les biographies chez Grasset de Madame Zola (1997, Grand Prix des lectrices de Elle), Madame Proust (2004, Prix Renaudot de l'essai), Le Dernier Amour de George Sand (2010), mais aussi La Fabuleuse Histoire des légumes (2008, Prix Brazier de l'essai gourmand) ou le récit Porte de Champerret (2013). Son dernier ouvrage, une étude de la représentation et de la signification des jardins dans les oeuvres de romanciers célèbres, a paru en avril chez Stock sous le titre Jardins de papier, de Rousseau à Modiano.

Par ailleurs, le jury du Femina était autrefois composé de douze membres, jusqu'au départ de Benoîte Groult. Pour simplifier le système de vote, pendant des années, il était passé au nombre impair de onze jurées, permettant plus facilement de voter à majorité, sans que la présidente ait besoin de faire valoir sa double voix.

Après discussion, les jurées ont décidé ce jeudi 4 juin de repasser à douze pour accueillir Virginie Despentes. Auteure éditée par Grasset, elle publie le 9 juin le tome 2 de Vernon Subutex.

Elle a débuté en 1993 avec Baise-moi (éditions Massot), adapté au cinéma et coréalisé avec Coralie Trinh Thi puis a signé Les jolies choses (1998), Teen Spirit (2002), Bye bye Blondie (2004, adapté au cinéma par l'auteure), King Kong Théorie (2006), Apocalypse bébé (2010, prix Renaudot).



close

S’abonner à #La Lettre