"Writers Resist": les auteurs en marche contre Donald Trump | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec Publishers Weekly, le 17.01.2017 à 18h36 (mis à jour le 17.01.2017 à 19h00) Etats-Unis

"Writers Resist": les auteurs en marche contre Donald Trump

Writers Resist - Photo DR

2000 artistes, auteurs et lecteurs ont marché de la bibliothèque publique de New York vers la Trump Tower afin d'alerter l'opinion publique sur les menaces qui pèsent autour de la liberté d'expression à quelques jours de l'investiture de Donald Trump.

Plus de 2000 artistes, auteurs et lecteurs se sont rassemblés à la New York Public Library dimanche 15 janvier pour défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse rapporte notre confrère Publishers Weekly.

Le mouvement "Writers Resist", initié par le poète Erin Belieu et soutenu par PEN America, a réuni des poètes, écrivains et dessinateurs comme Laurie Anderson, Rosanne Cash, Michael Cunningham, Alex Dimitrov, Rita Dove, Jeffrey Eugenides, Colum McCann, Rick Moody, Robert Pinsky, Andrew Solomon, Art Spiegelman, Jacqueline Woodson et Monica Youn. 

Il s'agissait de protester contre les menaces qui pèsent sur la liberté d'expression et celle de la presse, suite aux déclarations et réactions de Donald Trump à l'encontre des auteurs, artistes et médias. Les manifestants ont ainsi marché de la bibliothèque publique de New York à la Trump Tower, distante de deux kilomètres. Mais la forte présence policière les a contraints à se disperser avant d'arriver au but.

Plus de 90 manifestations de ce genre, organisées par "Writers Resist" ont eu lieu dans tout le pays ce jour-là, qui coïncide avec le week-end férié dédié au militant des droits civiques Martin Luther King. Suzanne Nossel, directrice de PEN America, rappelle que cette mobilisation des écrivains et des artistes veut aider les milliers d'Américains concernés "à résister contre les mensonges, les discours haineux, les menaces sur notre démocratie, qu'elles viennent de l'intérieur ou de l'étranger".

D'autres opérations seront programmées assure-t-elle.
 
close

S’abonner à #La Lettre